Speedy Life
Culture(s)

Arabie Saoudite : le sport comme levier d’émancipation pour les femmes


Clarisse Rosius
Mercredi 18 Avril 2018




Alors qu’elles sont sur le point d’obtenir le droit de conduire, les femmes saoudiennes sont désormais sur la brèche d’un autre combat pour leur émancipation avec le sport. Interdit jusqu’ici il est petit à petit autorisé même si le petit short de footing n’est clairement pas d’actualité.


ILD
ILD
Chaque avancée est une victoire symbolique considérable. Les grandes annonces de changement et de modernisation de la société saoudienne portée par le prince hériter Mohammed ben Salmane méritent d’être suivies de près. Alors que les femmes devraient pouvoir conduire en juin, le sport se positionne comme un nouveau front pour la lutte d’émancipation des femmes.
 
Jusqu’ici il était interdit aux femmes de faire du sport et le fait même qu’existent des tenues de sports pour elles, est considéré comme un problème pour certains. « En mars, des images d'athlètes féminines en tenue de sport dans la ville occidentale de Djeddah, sur les bords de la mer Rouge, se sont répandues sur les réseaux sociaux. Elles ont déclenché un débat sur les libertés vestimentaires des femmes dans un royaume où l'habit noir recouvrant tout le corps est officiellement obligatoire en public » raconte FranceInfo. « Certains puristes se sont révoltés, dénonçant des atteintes à la tradition, d'autres ont défendu cette évolution. Le prince héritier Mohammed ben Salmane, homme fort du pays, ainsi qu'un haut dignitaire religieux ont récemment estimé que le port de l'abaya n'était pas obligatoire dans l'islam. Mais aucune décision n'a changé la loi en vigueur » continue l’article sur le site de la chaine publique française.
 
Depuis que les femmes ont gagné le droit de se rendre dans les stades, des vêtements originaux sont nés avec des abayas de supporters, une excentricité folle pour les mœurs du pays. Mais ce n’est que le début, « le gouvernement cherche également à relancer le sport féminin et s'oriente vers des cours d'éducation physique obligatoires pour les filles. Et les autorités saoudiennes ont annoncé que des femmes pourraient participer en 2019 au marathon international de Ryad, jusque-là réservé aux hommes. La police religieuse, qui a longtemps ciblé les femmes faisant des exercices de sport en public, a quasiment disparu des rues » rapporte FranceInfo.
 




Dans la même rubrique :
< >