Speedy Life
Culture(s)

Arthur Hiller, réalisateur de Love Story est mort


Clarisse Rosius
Jeudi 18 Août 2016




Mercredi 17 aout, le monument du cinéma Arthur Miller est mort à l’âge de 92 ans. Célèbre pour la réalisation de Love Story, le cinéaste et ancien président de l’Académie des Oscars a marqué plusieurs générations.


Arthur Miller est mort mercredi 17 août à l’âge de 92 ans. Celui à qui l’on doit le grand classique Love Story s’est éteint de mort naturelle à Los Angeles. « Sorti en 1970 au cinéma, le film avec Ali MacGraw et Ryan O'Neal a marqué toute une génération de même que sa bande originale signée Francis Lai. Au cours de sa carrière, Arthur Hiller a dirigé près d'une trentaine de films dont «Les Jeux de l'amour et de la guerre (1964) ou encore The Man in the Glass Booth (1975) » résume Le Figaro.

Celui qui a été président de l’académie des Oscars dans les années 1990 a beaucoup apporté au septième art tant par ses réalisations et productions que par son engagement au sein de cette structure prestigieuse. « Né à Edmonton, dans la province canadienne de l'Alberta, le cinéaste a servi dans l'armée de l'air canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il embrasse ensuite une carrière de réalisateur, d'abord à la télévision canadienne, avant de partir pour Hollywood. Au crépuscule d'une carrière prolifique, il dirige le Syndicat des réalisateurs de l'industrie américaine du cinéma (Directors Guild of America) de 1989 à 1993 avant de prendre la présidence de l'Académie (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) de 1993 à 1997 » rapporte le quotidien français.

Par communiqué, l’actuelle présidente de l’académie Cheryl Boone Isaacs, s’est émue de cette triste nouvelle « Nous sommes profondément attristés par le décès de notre cher ami Arthur Hiller (…) J'étais membre du conseil pendant sa présidence et assez chanceuse pour être témoin aux premières loges de son dévouement pour l'Académie et sa passion d'une vie pour la narration visuelle ».

Si l’on retient surtout Love Story, c’est aussi en grande partie par la bande son originale du film qui a beaucoup contribué à son succès. Ecrite par Francis Lai, elle a permis au film de remporter le seul Oscar qui lui a été décerné et l’un des cinq Golden Globes en 1971.
 
 




Dans la même rubrique :
< >