Speedy Life
Actu

Aux Nations Unies, la Chine joue la carte Afrique


Clarisse Rosius
Jeudi 1 Juillet 2021





Grace à des liens diplomatiques, politiques et surtout économiques forts avec la plupart des pays africains, la Chine gagne en influence aux Nations Unies. Un phénomène qui se manifeste de façon de plus en plus visible.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’influence de la Chine en Afrique se sent jusqu’à New York. « Coordinateur du « Comité des dix » (C10) – un groupe de dix pays africains censés défendre la position de l’Union africaine (UA) sur une éventuelle réforme du Conseil de sécurité –, Alie Kabba (représentant de la Sierra Leone NDLR) était bien plus affable quelques semaines plus tôt. Il demandait alors aux Etats membres de l’aider à convaincre les membres permanents du Conseil réticents à une réforme. La Chine et la Russie sont en effet ouvertement opposées à tout changement, qu’il s’agisse d’ajouter de nouveaux membres permanents ou de modifier le droit de veto » rapporte Le Monde .

Le quotidien s’écarte de ce dossier très pratique pour élargir et expliquer ce phénomène. Alors qu’historiquement les pays africains ont beaucoup fait pour légitimer Pékin, ces dernières années le rapport s’est déséquilibré. Désormais ce sont les pays du continent qui sont débiteurs – au sens figuré comme propre – de Pékin. « L’exemple le plus visible tient dans la session annuelle sur les droits de l’homme à l’Assemblée générale de l’ONU. Chaque automne depuis deux ans, les pays occidentaux y soulèvent la question des droits de l’homme au Xinjiang ou à Hongkong. Et la réponse est surprenante : des heures de séance où des dizaines de diplomates africains prennent position publiquement pour Pékin, en lisant des communiqués issus de la rhétorique du Parti communiste chinois (PCC) » appuie le journal.

Pour la France, cette situation est doublement préoccupante. D’abord parce qu’elle montre la montée en puissance d’un membre permanent du conseil de sécurité qui défend une ligne opposée sur de nombreux dossiers. Mais aussi parce que, pour l’espace d’Afrique de l’Ouest et centrale, la Chine tend à prendre la place de la France. Paris, ancienne puissance coloniale, a justifié pendant des années son rôle de membre permanent par le soutien d’un groupe de pays africains. Désormais, ce n’est plus une évidence.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »