Speedy Life
Actu

Axa annonce 300 millions d’euros aux restaurateurs pour mettre fin au bras de fer


Clarisse Rosius
Jeudi 10 Juin 2021





Axa annonce mettre 300 millions d’euros sur la table pour mettre fin aux litiges avec les restaurateurs. L’assureur devait se défendre devant les tribunaux d’avoir changé les termes de contrats des restaurants pour ne pas avoir à les dédommager des pertes Covid.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les procédures se multipliaient et les risques étaient importants. Ces derniers mois les assureurs ont été traines aux Tribunaux de Commerce des quatre coins de la France. Les assurés reprochaient aux compagnies de ne pas les dédommager des pertes du Covid malgré les clauses épidémies. Depuis, des arguties sur des clauses plus loin, les décisions de justices ont été variées, créant un risque important pour les compagnies d’assurance, Axa en tête. Finalement, l’assurer tente un pas de côté et propose une transaction.

« Afin d’éponger une partie de leurs pertes dues à la crise sanitaire et attaqué en justice par plusieurs centaines d’entre eux depuis plusieurs mois, le groupe d’assurance Axa a annoncé jeudi 10 juin qu’il allait débloquer une enveloppe de 300 millions d’euros à destination de 15 000 de ses clients restaurateurs. « On veut accompagner nos clients restaurateurs dans cette réouverture. Il est important de mettre derrière nous cette difficulté, le flou judiciaire qu’on a vécu dans le dossier des restaurateurs. Cette solution n’est pas une indemnisation, c’est une transaction », a précisé sur Europe 1  Thomas Buberl, directeur général du groupe Axa, confirmant une information du Parisien. « On offre une transaction à beaucoup de monde qui n’ont rien demandé, même les gens qui ont perdu [en justice] ont maintenant le droit à cette transaction », a ajouté l’assureur » rapporte l’Agence France presse.

Cette annonce ne signifie pas que le litige est terminé. L’évaluation des préjudices et les dédommagements vont être l’objet de nouvelle discussion. Avec en arrière-plan la menace que représente les quelques 1 500 procédures qui visaient Axa. D’autant que même si l’assureur cherche à sortir par le haut de la crise, le changement de ton sur ce dossier en dit long sur la pression qui a été mise par les procédures collectives. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »