Speedy Life
Bien-être

Budget participatif : les Parisiens optent pour la végétalisation et la nature


Vendredi 3 Octobre 2014




Appelés à voter dans le cadre du premier budget participatif, les Parisiens ont privilégié la nature et la végétalisation de l’espace urbain.


Un mur végétalisé à Paris
Un mur végétalisé à Paris
Végétalisation et rapport à la nature. Pour la première fois, les Parisiens ont pu voter le budget participatif de la ville. Ils ont très largement, un peu plus de 21 000 voix, choisi "les jardins sur les murs". La nature, ou le manque de nature, semblent au centre de leurs préoccupations. Beaucoup d’entre eux ont aussi voté pour le programme "cultiver dans les écoles". D’une manière générale, les habitants ont privilégié "des projets qui concernent la végétalisation et le rapport à la nature", a déclaré Anne Hidalgo, le maire de la capitale.
 
Neuf projets ont été sélectionnés sur les quinze proposés. Ils seront inscrits à l’ordre du jour du budget 2015, qui doit être voté en décembre prochain. Dans tous les cas, les considérations environnementales et écologiques représentent une priorité pour les Parisiens, avec des choix qui se sont portés sur des propositions allant de "la reconquête urbaine" à "trier ses déchets au plus près". En premières places, avant les étudiants, les enfants et le sport.
 
Concrètement, le souhait des habitants est de végétaliser l’espace urbain. Plus précisément, les façades d’immeubles avec des jardins accrochés aux murs. Une façon de réintroduire la nature dans le paysage. En effet, replacer la nature au centre de la ville apparaît fondamental, et dès le plus jeune âge. D'ailleurs, ils soutiennent l'idée de créer des potagers dans les écoles. 2% des Parisiens ont voté, ce qui représente un chiffre dans la norme pour une première initiative de ce type. Ce qui est sûr, c'est que le Parisien est cruellement en manque de nature.




Dans la même rubrique :
< >