Speedy Life
Bien-être

Cancer de la peau : les parents protègent bien leurs enfants mais s'oublient


Clarisse Rosius
Mardi 17 Juillet 2018




Si la consigne de protéger ses enfants du soleil semble de mieux en mieux intégrée, les parents ont tendance à oublier que le soleil peut aussi être nocif pour les adultes. Une enquête du Baromètre Cancer 2015 de Santé publique France tire la sonnette d’alarme à ce sujet.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Petit à petit la consigne semble avoir été intégrée. « Les parents protègent davantage leurs enfants qu'eux-mêmes contre le soleil, révèle le Baromètre Cancer 2015 de l'agence sanitaire Santé publique France, publié lundi 16 juillet. "Les comportements de protection des parents à l'égard de leurs enfants sont relativement bien mis en pratique", notent les auteurs de cette enquête téléphonique réalisée tous les cinq ans auprès de 4 000 personnes. Problème : les parents sont nettement moins vigilants pour eux-mêmes » nous apprend France TV Info.
 
Les consignes pour les enfants d’éviter les périodes de soleil au zénith, le soin dans l’application de la crème solaire toutes les deux heures et la protection le plus possible par des t-shirts semblent être bien intégrées. « Ainsi, au soleil, 78% des parents d'enfants de moins de 4 ans veillent à systématiquement leur mettre un chapeau, mais ils ne sont que 13% à le faire eux-mêmes. De même, l'exposition entre midi et 16 heures est systématiquement évitée pour 62% des enfants, mais seulement 20% des parents. Enfin, le fait de se remettre systématiquement de la crème solaire toutes les deux heures concerne 54% des enfants, mais seulement 15% des parents », explique la chaine de télévision publique.
 
L’enquête montre ainsi que certains aspects de la prévention contre les cancers de la peau sont bien intégrés. Le danger que représente l’exposition au soleil n’est une surprise pour personne mais quelques lieux-communs demeurent. «  Par exemple, 47% de la population estiment à tort que si les coups de soleil de l'enfance sont bien soignés, ils sont sans conséquence à l'âge adulte, alors qu'ils augmentent considérablement le risque de cancer de la peau. De même, 24% pensent à tort que faire des UV artificiels avant les vacances permet de préparer sa peau pour se protéger du soleil » lit-on plus loin. Une erreur commune et dangereuse pour ceux qui abusent des UV artificiels et oublient qu’ils s’ajoutent au soleil et accentuent le danger.




Dans la même rubrique :
< >