Speedy Life
Actu

Candidat à la mairie de Paris, il propose la suppression du périph’


Clarisse Rosius
Jeudi 23 Mai 2019





Gaspard Gantzer, ancien collaborateur de François Hollande à l’Elysée, a décidé de marquer les esprits alors qu’il se présente déjà comme candidat à la mairie de Paris. Interrogé par BFMTV il a assuré qu’il avait un projet de suppression du boulevard périphérique pour la transformer en d’autres projets.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Qui est déjà allé à Paris a croisé son boulevard périphérique. Pas aussi célèbre que Notre Dame de Paris, la Sainte Chappelle ou la Tour Eiffel, c’est un tout de même un monument de la capitale. En plus moche, plus bruyant et plus polluant. Reste qu’il est encore très largement utilisé, et d’autant plus depuis que l’aménagement des bords de Seine a rendu plus compliqué la traversée de Paris en voiture. Alors quand un candidat annonce qu’il veut le supprimer, ça attire l’attention mais ce n’est pas vraiment pris au sérieux. « C'est l'une des propositions phares de Gaspard Gantzer: supprimer le périphérique. L'ancien conseiller de François Hollande et candidat à la mairie de Paris avec son mouvement "Parisienne, Parisien", publie un rapport mené avec des experts géographes, architectes ou urbanistes sur la manière dont il entend mettre fin à cette autoroute de 35 kilomètres autour de Paris » rapporte BFMTV qui a interviewé l’homme politique.

Pour faire sauter cette séparation avec la banlieue, il propose de poursuivre les travaux de l’A86 pour que cette autoroute soit un palliatif comme axe de périphérie. « On ne va pas supprimer toutes les routes qui mènent à Paris, notamment les radiales. Il y a des autoroutes qu'on pourra aménager, elles existeront toujours. On ne va pas transformer l'ensemble de Paris en un immense champ de pâquerettes » a déclaré Gaspard Gantzer. Avec un délai de quine ans pour y parvenir, il donne les exemples de Séoul ou Boston et assure que les lignes de métro Grand Paris Express sauront remplacer le flux de personnes qui utilisent chaque jour cet axe. Avec 3% des faveurs dans les sondages pour la mairie de Paris, le candidat peut encore se permettre les promesses les plus folles.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 11:49 Le groupe M6 visé par une attaque informatique