Speedy Life
Actu

Carton mais pas unanimité pour le remake américain du film « Intouchables »


Clarisse Rosius
Lundi 14 Janvier 2019





The Upside est la copie parfaite et officielle du carton français Intouchables. Si le public américain est largement au rendez-vous pour cette même recette d’humour et de bons sentiments, la critique américaine est plus sévère et des représentants d’acteurs handicapés ont critiqué le casting avec que des personnes valides.


DR Affiche du film
DR Affiche du film
Le premier week-end exploitation a placé en tête du box-office américain le film The Upside. Pour les Français, mais aussi beaucoup d’européens, regarder ce film procurera une grande impression de déjà-vu. Une situation bien normale et totalement assumée par les producteurs puisqu’il s’agit d’un remake du carton français Intouchables. « Un peu plus de huit ans après le film phénomène aux 51 millions d'entrées dans le monde, dont 19,5 en France et 416 millions de dollars de recettes, The Upside tente de capitaliser sur la recette qui a fait le succès de l'original. Le synopsis est quasiment le même, avec deux ou trois rebondissements supplémentaires, et de nombreuses scènes sont reproduites quasiment à l'identique » explique L’Express.

Pour être plus près du public américain, l’histoire a été relocalisée à New York. C’est l’histoire de Philip et non Philippe qui est handicapé et recrute Dell Scott du Bronx et non Driss de Seine-Saint-Denis. La recette d’humour et de bons sentiments semble fonctionner avec le public même si les critiques sont plus dures que ne l’étaient celles de la presse française : pour «Cath Clarke de Time Outou Emily Yoshida de Vulture, le résultat est un film plein de bons sentiments et de clichés, en particulier sur le personnage de Dell. "Suggérer, même dans une comédie grand public, que les divisions raciales peuvent être effacées par Pavarotti et un joint relève de l'âge de pierre", écrit Cath Clarke.  Même si le duo entre l'humoriste Kevin Hart et le comédien Bryan Cranston ne possède pas la densité de celui formé par Omar Sy et François Cluzet du point de vue de Joe Morgenstern du Wall Street Journal, nombre de critiques saluent la prestation des deux hommes » compile L’Express. Reste qu’à la vue de la bande annonce, le principe même d’un remake étonne encore. Faut-il absolument troquer le Pont de l’Alma par les avenues de New-York pour rendre accessible un film dont les sentiments sont universels ? D’autant que l’interprétation de Kevin Harst à la place de Omar Sy, qui lui-même a percé aux Etats-Unis grâce à « Intouchables » est absurde.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Octobre 2019 - 08:17 Ces cultures de légumes envisageables sur Mars