Speedy Life
Tendances

Cette dernière décennie, le nombre de sans domiciles a doublé en France


Clarisse Rosius
Jeudi 2 Février 2023





La Fondation Abbé Pierre a publié son rapport annuel. Ce dernier estime qu’il y a 330 000 personnes sans domicile en France, soit plus du double que les chiffres estimés de 2012.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
300 000 personnes n’ont pas de logement, estime la Fondation Abbé Pierre. Dans son rapport annuel, l’organisation publie ce chiffre impressionnant qui confirme surtout une augmentation très important ces dix dernières années. « Sans abri, en hébergement d’urgence ou en centre pour demandeurs d’asile… Les personnes sans domicile ont vu leur nombre augmenter de près de 130 % depuis 2012, date de la dernière étude de l’Insee à ce sujet, estime la fondation. « C’est encore une estimation assez conservatrice », a assuré le directeur des études de la fondation, Manuel Domergue, lors de la présentation à la presse de son rapport annuel. Ce chiffre englobe les quelque 200 000 personnes en hébergement d’urgence, 110 000 migrants en centre d’accueil ou en hébergement pour demandeurs d’asile. Environ 27 000 personnes sans abri, dormant dans la rue, le métro, sous une tente ou dans une voiture sont également compris dans cette estimation » rapporte le magazine Elle.
 
Les chiffres sont d’autant plus alarmants qu’ils n’incluent pas les personnes qui sont dans des logements insalubres ou hébergés par des tiers : « Au total, 4,15 millions de personnes sont mal logées en France, estime la Fondation, qui calcule ce nombre à partir d’une enquête de l’Insee de 2013. Dans cette catégorie sont comptabilisées les personnes en hébergement contraint chez des tiers (y compris leur famille, pour les plus de 25 ans), ainsi que celles vivant dans un lieu beaucoup trop petit ou privé du confort de base (cuisine, toilettes, chauffage…). Une large part des « gens du voyage », subissant de mauvaises conditions d’habitat, entre également dans cette catégorie » ajoute l’article.
 
Les raisons sont multiples : sans papiers, crise de l’hébergement, travailleurs pauvres ou plus récemment inflation. Mais le constat est partagé par tous les acteurs impliqués, la tendance est négative et doit vite être reprise en mains.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2024 - 10:41 Bonne nouvelle ! Habitat annonce son retour