Speedy Life
Actu

Consommation : café pour les riches et sodas pour les pauvres, rapporte l’Insee


Clarisse Rosius
Mardi 3 Mars 2020





Une étude de l’Insee confirme que les habitudes de consommation dépendent des niveaux de vie. Avec les boissons, l’institut montre que le café est bien plus consommé dans les foyers les plus aisés tandis que les sodas le sont bien plus chez les plus pauvres.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Oui, le niveau de vie a une influence sur les habitudes de consommation. En prenant l’exemple des boissons, l’Insee permet de vérifier cette réalité. « Les familles les plus aisées privilégient en effet le café là où les ménages plus modestes boivent davantage de soda, indique une étude  de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiée vendredi 28 février et relayée par BFMTV . En matière de boissons non-alcoolisées, la consommation de breuvages chauds parmi les 20 % de foyers les plus privilégiés, en 2017, était supérieure de 4,8 points à celle de la moyenne de la population. L’achat de boissons fraîches dépasse de 5 points le chiffre national chez les 20 % de ménages les plus précaires, note Capital  » compile Ouest France
 
Signe de l’amélioration du niveau de vie des Français, les dépenses de boissons à la maison représentent seulement 2,9% du budget contre 6,4% en 1960.  « Au sein de ces achats, les produits non-alcoolisés ont connu une hausse, passant de 22 à 40 % du total en près de 60 ans. La consommation de vins, champagnes et cidres fait cependant augmenter le chiffre dans certaines régions de production de ces liquides. En 2018, les familles françaises ont consacré en moyenne 707 € aux boissons alcoolisées, contre 476 € en boissons non alcoolisées » ajoute le quotidien. 

Si les sodas répondent à des logiques plus complexes sur les classes sociales et notamment le rapport à la santé en fonction des niveaux de vie, pour le café la logique est différente. « La montée en puissance du café chez les plus aisés et le désintérêt pour le breuvage des ménages moins favorisés s’explique par le prix du produit, selon l’étude. Ce dernier est en augmentation constante, surtout depuis l’apparition du café en dosettes, relève BFMTV. Les personnes âgées sont également plus nombreuses à boire du café et de l’eau en bouteille, révèle l’étude » conclue Ouest France.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »