Speedy Life
Actu

Contre la déprime, un peu de ménage fait du bien


Clarisse Rosius
Lundi 27 Août 2018




Une étude de psychiatrie affirme que l’effort physique est fondamental contre la dépression. Et pour ceux qui n’ont pas l’âme sportive, le ménage aurait les mêmes vertus.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Pour la plupart d’entre nous, le ménage est plus déprimant qu’autre chose. S’atteler sur les heures de repos à nettoyer et entretenir son foyer est souvent un devoir que l’on accompli en rechignant. Une étude scientifique publiée par The Lancet Psychiatry montre cependant qu’il y a des effets positifs à faire le ménage. D’après les auteurs qui ont travaillé en interrogeant 1,2 million d’Américains en quatre ans, le ménage est bon pour éviter la dépression.
 
En fait les chercheurs se sont intéressés à l’exercice physique et le lien avec la santé mentale.
« Les questionnaires dressaient une liste de 75 types d’activité physique incluant même le jardinage et la pêche. Les sondés devaient indiquer la régularité de cette activité dans leur vie, et combien de temps en moyenne chaque fois. Une autre question était : « Si vous pensez à votre santé mentale, ce qui comprend le stress, la dépression et des problèmes émotionnels, combien de jours lors des 30 derniers n’a-t-elle pas été bonne ? ». Les sondés déclaraient en moyenne avoir environ 3 jours et demi de « mauvaise santé mentale » par mois » rapporte 20 Minutes.
 
L’étude est intéressante même si d’un point de vue de la méthode, le caractère scientifique n’est pas évident puisqu’il s’agit d’un sondage géant plus que de l’étude des effets de l’activité physique sur la santé mentale par des médecins. Toujours est-il, rapporte le communiqué qui résume les conclusions de ce travail, que « les personnes qui ont une activité physique font état de 1,5 jour de moins de mauvaise santé mentale par mois par rapport à celles qui n’ont pas d’activité ». La dose idéale d’exercice physique est de « 45 minutes trois à cinq fois par semaine ». Au-delà, le bénéfice baisse. Les sondés atteignant 3 heures de sport par jour déclaraient même une santé mentale moins bonne que ceux n’en faisant pas du tout » compile le quotidien gratuit.




Dans la même rubrique :
< >