Speedy Life
Tendances

"Couchsurfer" chic


Lundi 27 Avril 2015





Airbnb fait des émules. Mais des émules d’un nouveau genre, avec une cible haut de gamme. Ou comment louer chez l’habitant avec des standards et des services proches de l’hôtellerie de luxe.


Une villa proposée par Le Collectionist
Une villa proposée par Le Collectionist
N’est pas Airbnb qui veut. Depuis sept ans, le site de location chez les particuliers cartonne. À tel point que dans son sillage, de nombreuses start-up égrènent. Elles s’inspirent du succès planétaire de la plateforme. Mais à une différence près, et elle est de taille : louer chez l’habitant oui, mais avec des prestations haut de gamme. Ces dernières se rapprochent donc de celles proposées par palaces et hôtels de luxe. Et la clientèle suit. Habituée des cinq étoiles, la cible a des attentes affûtées en matière de design et de déco, des desiderata que ne renierait pas le Bristol avec des services de conciergerie, du personnel de maison, un chef en cuisine... Et surtout, pas d’imprévus ni de risques.
 
Dans le sillage d'Airbnb mais dans un registre super luxe, on peut citer le site français Le Collectionist. Dans son escarcelle, 200 adresses fastueuses : des villas à Deauville ou à Saint-Tropez, des lieux uniques et chics, manoir à Bréhat, villa avec plage privée sur l’archipel de Vanuatu... Des lieux somptueux et il y a intérêt : les prix oscillent entre 10 000 et 100 000 euros la semaine. Le site anglais Onefinestay propose un peu plus de 1 000 appartements, maisons et lofts disséminés à Londres, à New York ou à Los Angeles. Et depuis un an et demi, également à Paris. Idéal pour des familles ou des couples avec enfants pratiquant le « tourisme urbain » explique à M Le Magazine du Monde, Keyvan Nilforoushan, directeur de Onefinestay en France. Tourisme urbain certes, mais haut de gamme avec des prestations incluant tous les services d’un hôtel de luxe. Tout le monde s’y retrouve. Y compris les riches propriétaires dont les revenus générés par les locations permettent d’entretenir un bien. Vous avez dit problèmes de riches ?

"Couchsurfer" chic




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020