Speedy Life
Bien-être

Date de péremption, il faut la respecter pour la viande, le poisson, les œufs ou les jus


Clarisse Rosius
Mercredi 25 Novembre 2020





L’immense gâchis de produits consommables nous encouragent parfois à ne pas être très tatillon sur les dates de péremption. Mais pour certains produits, il ne faut pas prendre de risque.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Gâcher de la nourriture est toujours un problème. Voir des monceaux de produits jetés à la benne par la grande distribution quand tant de personnes ne mangent pas à leur faim est un scandale. Raison pour laquelle de plus en plus de personnes encouragent à ne pas toujours respecter les dates de péremption qui sont très protectrices. Et si l’on comprend et l’on pourrait même soutenir ces initiatives dans de nombreux cas, ils ne doivent pas faire perdre de vue la vocation sanitaire des dates de péremption. Car pour quelques produits, se risquer à les manger avariés, c’est se mettre en danger.

« Les viandes crues sont à surveiller avec précaution. Une odeur suspecte, un aspect gluant ou encore une couleur brunâtre sont souvent des très bons indices qu'une viande est avariée. En cas de consommation, vous risquez une intoxication alimentaire, voire une salmonellose. Pour avoir une idée sur sa conservation, une viande hachée par votre boucher doit être consommée dans les 12 heures après son achat. Et ce, même si elle est conservée au réfrigérateur. Et si vous avez le moindre doute, ne prenez aucun risque. Il préférable de ne pas consommer votre pièce de viande » conseille CNEWS.

Pareil pour les poissons dont il faut aussi surveiller la qualité des emballages. En cas de défauts dans la conservation sous vide par exemple, jeter peut s’avérer salutaire. « Une fois ouverte, la charcuterie – telle que le jambon, les rillettes, ou le pâté – doit être consommée dans les 24 à 48 heures. A la moindre suspicion, il est préférable de tout jeter. Car tout comme la viande, le moindre changement d'aspect ou d'odeur peut être le signe qu'une bactérie telle que la salmonelle s'y développe. En revanche, tous les produits stabilisés par un salage, séchage ou encore fumage, peuvent être consommés jusqu'à deux ou trois semaines après leur ouverture » continue la chaine d’info. Dont l’article ajoute à la liste des produits à risque les œufs et les jus de fruits.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 12:09 La Luxoponcture, qu'est ce que c'est?