Speedy Life
Bien-être

Dépression et intestin, un lien évident


Clarisse Rosius
Vendredi 8 Février 2019





La dépression, une maladie malheureusement plus que connue, touche aujourd’hui 300 millions de personnes dans le monde. Elle cause près de 800 000 suicides par an.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
La dépression cause 800 000 suicides par an et touche près de 300 millions de personnes dans le monde. Pourtant, en France la consommation d’antidépresseurs a fortement diminué, même si les français cumulent 50 antidépresseurs chaque jour pour 1000 personnes.
 
Selon un article paru dans Santé Magazine, des chercheurs belges « ont analysé les selles d’un peu plus de 1 000 personnes. », et « ils se sont aperçus que chez celles qui souffraient de dépression, qu’elles prennent ou non des antidépresseurs, les quantités de Coprococcus et de Dialister étaient moindres que chez les personnes en bonne santé mentale. »

Santé Magazine explique que ces bactéries « ont des propriétés anti-inflammatoires. Or, on sait que l’inflammation participe à la survenue de la dépression, en modifiant la dopamine et la sérotonine, deux neurotransmetteurs essentiels à l’équilibre émotionnel. »

Cette observation est d’une grande importance pour les chercheurs car elle « pourrait permettre d’utiliser ces bactéries pour mettre au point de nouveaux traitements destinés à combattre la dépression, sachant que les antidépresseurs n’ont aucun effet sur environ 30 % des personnes dépressives. »

Les scientifiques espèrent que les personnes atteintes de dépression pourraient réagir à un traitement utilisant justement ces bactéries, pas assez nombreuses dans leur organisme.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Septembre 2019 - 11:20 ​Risques très accrus d’AVC pour les végétariens