Speedy Life
Actu

Des scientifiques parviennent à placer un patient en état d’hibernation


Clarisse Rosius
Vendredi 22 Novembre 2019





Pour la première fois des médecins sont parvenus à placer dans un état proche de l’hibernation un patient. Une technique qui a pour objectif de donner plus de temps aux patients en état grave.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Même si le mot hibernation fait tout de suite penser à de la science-fiction, on n’en est pas encore là. Des médecins américains ont pourtant réussi une prouesse en plaçant en état proche d’hibernation un patient. « La biostase, ou « animation suspendue », consiste à placer une personne dans un état physiologique proche de l’hibernation. Elle se différencie de la cryogénisation qui exploite de très basses températures. Dans le cas de la biostase, tout le sang d’une personne est remplacé par du liquide extrêmement froid, proche de la glace, afin de réduire très rapidement sa température corporelle de 37°C à 10-15°C. A ce moment-là, le cerveau reste intact mais cesse de fonctionner et l’activité métabolique se suspend sans que la personne puisse être considérée comme morte. Elle est plutôt stabilisée dans un « arrêt temporaire réversible de la vie » » explique Le Journal du Geek
 
Le procédé a fonctionné pour la première fois et ouvre des perspectives intéressantes. « L’issue de l’ensemble de l’opération n’a en revanche pas été communiquée pour le moment. Samuel Tisherman et son équipe avaient pratiqué cette technique afin de préserver en urgence les fonctions vitales de plusieurs personnes atteintes d’un arrêt cardiaque sérieux ou de lésions graves, amenées dans un état critique au bloc opératoire. La biostase leur permet de gagner environ deux heures de plus, un temps précieux pour effectuer de lourdes opérations et éviter la mort du patient » appuie le site spécialisé. 
 
Utilisé dans des cas graves, la technique reste périlleuse. « Le professeur de médecine explique que la « re-perfusion » – c’est-à-dire le retour du sang chaud dans le corps du patient pour conclure la biostase – peut endommager les cellules refroidies. L’empêcher reste encore un mystère. Le professeur Tisherman devrait révéler tous les détails de ses expériences à la communauté scientifique en fin d’année prochaine »  conclue Le Journal du Geek.





Rss

Les News