Speedy Life
Tendances

Divorcer grâce au «crowdfunding»


Mercredi 18 Mai 2016




Aujourd’hui, à l’ère de l’économie collaborative, on peut divorcer par le biais du «crowdfunding», le financement participatif.


On n’arrête pas le progrès. Aujourd’hui, à l’ère de l’économie collaborative, on peut divorcer par le biais du « crowdfunding », le financement participatif. Comment ? Signe des temps, en mettant la main à la poche et en versant des fonds sur la plateforme américaine Plumfund. On peut ainsi « faire un pot commun virtuel pour financer sa désunion ou celle d'un couple d'amis », peut-on lire sur le site de madame.lefigaro.fr. Dingue non ?! Fou.
 
Si jusqu’à présent, on pouvait faire des cadeaux communs à un ami pour son anniversaire ou une occasion spéciale, même, participer à son cadeau de mariage, on peut désormais le faire pour un divorce. La plateforme de financement participatif et de fundraising Plumfund propose en effet depuis un mois à ses utilisateurs, un onglet « divorce ». Une rubrique divorce qui se situe au milieu des autres levées de fonds : mariage, anniversaire, retraite, baby shower, diplôme et autres voyages, même lune de miel ! Pour Sara Margulis, la co-fondatrice de la plateforme, « c’est un moyen pour l’entourage de dire, nous sommes avec toi et nous te soutenons. » De quoi être toujours là pour ses amis, pour le meilleur et pour le pire !




Dans la même rubrique :
< >