Speedy Life
Culture(s)

Dix-huit chateaux de la Loire en visite virtuellement


Clarisse Rosius
Mardi 5 Juillet 2016




Pour faire encore plus grandir leur notoriété, dix-huit chateaux de la Loire viennent de signer un partenariat avec Google pour proposer des visites virtuelles. Pour ceux qui sont trop loin le service s'annonce ingénieux même si l'objectif assumer est de donner envie de venir découvrir en vrai ces merveilles architecturales.


Chambord - Pixabay image libre de droit
Chambord - Pixabay image libre de droit
Puisque tout le monde n'a pas la chance de pouvoir se déplacer pour visiter les chateaux de la Loire, dix-huit d'entre eux peuvent désormais être visité virtuellement. C'est grâce à un partenariat avec Google, que le projet a pu voir le jour. « Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir se déplacer jusque dans la Vallée de la Loire pour découvrir de ses propres yeux ces merveilles, explique l’Institut culturel de Google. C’est pourquoi nous avons décidé de valoriser » ces sites « grâce aux outils et technologies numériques développés à destination du secteur culturel », ajoute cette filiale du groupe américain, qui travaille depuis 2013 à la numérisation des œuvres d’art exposées dans les musées du monde entier » rapporte le quotidien gratuit 20 Minutes.

Visites et survol

« Concrètement, grâce à la technologie de capture Street View, plusieurs châteaux de la Loire et quatre jardins peuvent être visités virtuellement à 360° via la plateforme de l’Institut culturel. Sept de ces sites peuvent également être survolés en trois dimensions, grâce à une nouvelle technologie de prises de vues aériennes, à la verticale et à 45°. En outre, l'« Art Camera », un outil entièrement automatisé doté d’un niveau de résolution extrêmement élevé, permet de découvrir des détails d’une œuvre d’art invisibles à l’œil nu » continue le journal.
Le partenariat concerne l’Abbaye Royale de Fontevraud, la Cité Royale de Loches, le Domaine national de Chambord, le Château d’Angers, le Château d’Azay-le-Rideau, le Château et le Jardin de Bouges, les Châteaux de Chateaudun, de Chenonceaux, du Clos Lucé, de Fougères-sur-Bièvre, de Meung-sur-Loire, de Montpoupon, du Moulin, du Rivau, de Sully-sur-Loire, de Talcy, de Villandry et la Forteresse royale de Chinon. Du côté de ces doamaines, l'objectif est de gagner en notoriété pour atirer toujours plus de visiteurs, et cette fois dans le monde réel.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 2 Juillet 2018 - 10:52 Quand le cinéma est fasciné par Marseille