Speedy Life
Actu

Du danger de téléphoner en marchant


Jeudi 26 Mai 2016




La sécurité routière s’attaque aux « smombies », les personnes qui textotent en marchant.


Du danger de téléphoner en marchant
On les appelle les « smombies. » Une expression issue des mots smartphone et zombies. Aujourd’hui, ils seraient 92% des Français, voire 95% - surtout des jeunes - à lire ou à envoyer des SMS en marchant. Si la pratique n’a rien d’acrobatique, quoi que, elle n’est pas sans danger. En premier lieu pour les piétons eux-mêmes qui traversent la chaussée, mais aussi pour les cyclistes qui roulent non loin ou encore les automobilistes à proximité.

Résultat, des études sur le comportement des piétons avec leurs mobiles sont menées tous azimuts. On peut citer celle de Dekra, le leader mondial du contrôle technique de véhicules, ou encore, celle de la compagnie d’assurances la GMF. Dans tous les cas, plus on est dans la tranche d'âge 18-24 ans, plus on téléphone en marchant et plus on écoute de la musique. Or, « le téléphone portable altère la perception des évènements extérieurs », selon l’étude la GMF.
 
Cette dernière, « met en évidence la surexposition des jeunes piétons face à l’accident », rapporte le site de 20minutes.fr. Du coup, l’assureur poste sur YouTube des vidéos de prévention en réalité virtuelle à 360°. Le but : sensibiliser les jeunes aux « risques encourus téléphone en main lorsque l'on est piéton. » Julie Cabuzel, responsable de la prévention à la GMF, ajoute : « aujourd’hui, les piétions et a fortiori les jeunes prennent de plus en plus de risques. »
 
Si 95% des jeunes disent utiliser leur mobile en marchant, que font ces piétons connectés ? 92 % lisent ou envoient des SMS ; 79 % écoutent de la musique ; 65 % utilisent des applications ; 65 % prennent des photos et 50 % consultent des sites d’information. Dans « La balade de Charlotte », la vidéo mise en ligne par la GMF, et filmée à l’aide de 8 caméras GoPro, on peut s’identifier à la jeune femme qui marche casque sur la tête et smartphone en main. On peut surtout voir tous les risques qu’elle prend…