Speedy Life
Tendances

E-rencontres : le raz de marée des applis mobiles


Lundi 2 Mars 2015




Sites de rencontres : quand les classiques Meetic ou Attractive World, pour ne citer qu’eux, se font dépasser par de nouveaux venus.


E-rencontres : le raz de marée des applis mobiles
Elles s’appellent Happn, Tinder ou ARDX... Ce sont de nouvelles applications de e-rencontres, souvent gratuites. Dans tous les cas, elles ringardisent les sites de rencontres plus anciens à l’image de Meetic. Aujourd’hui, Tinder ou Happn s’imposent dans le paysage de la rencontre en ligne, renvoyant les Adopteunmec.com loin dans leurs buts.
 
Pour les générations Y et Z, tout se joue sur des applications de « drague » gratuites à l’image de Tinder, mais aussi de Happn. Lancée l’année dernière, avec plus de 100 000 usagers aujourd'hui à Paris, elle casse la baraque chez les jeunes âgés de 20 à 30 ans. À L’Expansion, Didier Rappaport, cofondateur de Dailymotion et patron de Happn explique : « Happn, c'est la version geek de la vieille rubrique Transports amoureux du journal Libération. »
 
Comme Tinder, Happn, s’appuie sur le principe de la géolocalisation. Proximité et immédiateté : la recette du succès. Ainsi, on peut entrer en contact avec une personne que l’on vient de croiser. Et plus si affinités. À condition bien sûr, que cette dernière soit elle même inscrite sur Happn. Happn, c’est un peu l’illustration des récentes évolutions qui touchent le domaine de l’e-rencontre.

Pas encore has-been, les sites traditionnels comme Meetic.fr, Adopteunmec.com, Attractiveworld.net continuent pourtant de prédominer. Les acteurs traditionnels revendiquent leur sérieux avec algorithmes à la clé. Et aussi, plus de filtres, de modérations, de vérifications et moins de couacs engendrés par la géolocalisation…

Mais les temps sont durs. Ils ne vont peut-être pas se maintenir longtemps :  leur trafic a baissé entre 30 et 70 % selon les sites. Aujourd'hui, les applications mobiles font la différence. Du coup, on s'adapte : chez Meetic, 40% de l’activité se passe désormais via smartphones interposés. 
 
Aujourd’hui, en plus d’être mobiles, les applications les plus utilisées sont aussi gratuites, comme Happn ou Tinder. Elles remportent l’adhésion des plus jeunes, entre 15 et 25 ans. On peut aussi citer ARDX ou Whim. Dans tous les cas, entre les acteurs traditionnels de la e-rencontre et les applications innovantes, c’est la guerre.
 

E-rencontres : le raz de marée des applis mobiles




Dans la même rubrique :
< >