Speedy Life
Actu

En 2024, une première femme pourrait aller sur la Lune


Clarisse Rosius
Jeudi 25 Juillet 2019





La Nasa prépare une prochaine mission d’alunissage qui doit avoir lieu en 2024. Parmi les membres de l’équipage, une femme pourrait bien marquer l’histoire en étant la première à fouler le sol lunaire.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Cinquante-cinq ans après Amstrong, la première femme à marcher sur la Lune pourrait bien marquer l’histoire. « Jamais une femme n’a marché sur la Lune, mais cela devrait se réaliser dans un futur proche ! Douze profils féminins de la NASA sont actuellement mis en avant par l’agence spatiale dans le but de sélectionner celle qui participera à la mission Artemis. Prévu en 2024, ce nouveau voyage vers l’espace a pour but de rejoindre une nouvelle fois la Lune » nous apprend Oh my mag

Sur le papier difficile de choisir entre les candidates qui ont toutes des CV longs comme le bras. « Les candidates sont âgées de 40 à 54 ans, et sont toutes plus brillantes les unes que les autres : médecins, anciennes pilotes militaires, ou ingénieures, elles ont été recrutées par la NASA parmi des milliers de candidatures. Pour la mission Artemis (voulu par Donald Trump), la NASA a promis qu’une femme rejoindrait l’équipe d’astronautes mise en place » continue le site. 

Mais d’après les informations publiées dans la presse, deux noms se détachent déjà du lot. Parmi elles, une entrera dans l’histoire : « on évoque le nom d’Anne McClain, une ancienne pilote de l’armée de Terre américaine mais aussi Christina Koch, une ingénieure et astronaute. À l’heure actuelle, les deux femmes sont à bord de la Station Spatiale Internationale, qui flotte en orbite près de la Terre. À son bord, des astronautes et scientifiques effectuent des recherches sur l’espace. Les deux femmes ont failli entrer dans l’Histoire : elles auraient pu constituer le premier duo féminin à entreprendre une sortie spatiale, mais au dernier moment, un problème de combinaison à force Anne McClain à céder sa place à un collègue. Cinq autres femmes sont toujours en formation initiale au sein de la NASA, et bien que cela ne les exclut pas de la sélection, elles ont peu de chances d’être choisies au vu de la tradition qui à tendance à respecter l’ordre d’ancienneté. » 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Octobre 2019 - 08:17 Ces cultures de légumes envisageables sur Mars