Speedy Life
Actu

En Inde, l'intégration sociale des familles en question


Clarisse Rosius
Lundi 24 Juin 2019





En Inde, près de 24% des ménages dans les zones urbaines vivent dans des bidonvilles, à proximité des grandes villes. Ces familles sont souvent confrontées à une pauvreté extrême et luttent pour subvenir à leur besoins les plus basiques. Bien qu'elles disposent de nombreux services - y compris de santé, de petite-enfance et d'éducation -, un nombre incalculable de familles ignorent leur existence ou ne savent pas comment en bénéficier.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Une ONG, nommée "ATIA", vient en aide aux communautés les plus vulnérables et économiquement défavorisées vivant dans les bidonvilles les plus pauvres de Bombay et de Jaipur en Inde. Le projet vise à réduire significativement les problèmes sociaux de ces bidonvilles - dont le manque d'accès aux services de santé et à l'éducation - en donnant aux femmes les outils nécessaires pour améliorer leurs propres conditions de vie. L'ONG ATIA travaille avec un réseau de partenaires locaux pour leur apporter un soutien technique et opérationnel ainsi qu'une formation.

ATIA est ainsi une organisation à but non-lucratif oeuvrant pour l'autonomisation des communautés les plus vulnérables dans le monde. ATIA apporte l'impulsion et les outils nécessaires pour améliorer leurs conditions de vie par elles-mêmes. L'organisation soutient actuellement plus de 47 000 familles à travers Madagascar, l'Inde et le Mozambique.

Dans un communiqué, la Fondation Chanel explique aider ATIA à fournir un soutien psychosocial à 7 000 familles vulnérables dans sept bidonvilles à Bombay et deux à Jaipur en Inde. Ciblant les mères de famille, ce projet se donne pour objectif de les aider à identifier et à hiérarchiser leurs besoins ainsi qu'à connaître les services publiques et privés dont elles peuvent bénéficier. De plus, grâce au soutien de la Fondation Chanel, ATIA créera de nouveaux services pour aider les familles à accéder à des opportunités économiques et à augmenter leurs revenus.
 

Un soutien de taille dans les bidonvilles de Mumbai

L'ONG ATIA conçoit et réalise des programmes d'aide au développement. Elle agit notamment à Mumbai, en Inde, où les familles très pauvres vivent dans des bidonvilles où règne l'extrême précarité. L'action d'ATIA, soutenue par la Fondation CHANEL, consiste à aider les plus démunis à améliorer leurs conditions de vie. Pour ancrer sa démarche sur le territoire, elle s'appuie sur six associations partenaires locales avec lesquelles elle co-réalise les programmes d'aide.

Au quotidien, 40 animatrices sociales soutiennent les familles - appuyées par leurs superviseures, coordinateurs et coordinatrices ainsi que l'équipe du bureau local d'ATIA en Inde. Elles s'adressent aux mères de familles, interlocutrices privilégiées car elles ont la charge de la gestion quotidienne du foyer, et les guident sur le chemin de l'autonomie.

Concrètement, les animatrices sociales facilitent l'accès des bénéficiaires aux services publics existants pour les questions de santé, de suivi administratif ou encore de développement économique. Tout d'abord en les informant, car ces familles n'ont bien souvent pas connaissance des services dont elles peuvent bénéficier, puis en en leur donnant les clés - et notamment la confiance en soi - pour mener elles-mêmes leurs démarches. Cet accompagnement s'inscrit dans une relation dynamique, avec un suivi régulier (une visite à domicile hebdomadaire pendant 6 mois), et est formalisé par un « contrat social » dans lequel les familles se fixent des objectifs.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 30 Juillet 2019 - 16:53 Pas d'âge pour travailler à l'étranger