Speedy Life
Actu

Epic Games attaqué pour avoir fait de Fortnite un jeu addictif


Clarisse Rosius
Jeudi 10 Octobre 2019





Des parents d’ados canadiens portent plainte contre Epic Games. Ils reprochent à la société mère de Fortinte d’avoir conçu le jeu pour qu’il soit addictif et donc d’être responsable du comportement de leurs enfants. L’un des ados concernés passerait en moyenne deux heures par jour sur le jeu depuis deux ans, à se demander ce que ses parents ont attendu pour agir.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Il aura fallu que leur fils de 15 ans passe en moyenne deux heures par jour sur le jeu pour qu’ils pensent qu’il faut agir. Et en guise d’action, ces parents canadiens ont décidé de porter plainte contre la société Epic Games qui développe le jeu Fortnite.

« Des parties de quelques minutes, des graphismes acidulés, un mode de jeu radical basé sur la mécanique du "dernier survivant"… Depuis sa sortie à l’été 2017, le mode Battle Royale de Fortnite a séduit plus de 250 millions de joueurs. Un jeu très addictif, dénoncent deux parents d’adolescents de 10 et 15 ans, raconte le média canadien Global News. Leurs avocats ont déposé une demande d'action collective contre Epic Games, la société éditrice de Fortnite. Le principe est simple : 100 joueurs sont parachutés sur une île. Ils doivent y trouver des armes pour se défendre et des matériaux pour faire des constructions. Au fur et à mesure du jeu, la zone se rétrécit poussant les derniers survivants à s'affronter, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un » résume la chaine française BFMTV.

Mais si le jeu est évidemment conçu pour fidéliser ceux qui y jouent – et que c’est un business model qui est basé sur ce principe douteux – on peut tout de même s’interroger sur la conception qu’ont ces parents de leur rôle d’éducateurs. Si à 10 et 15 ans, leurs enfants ont joué respectivement 1 800 fois en quelques mois et 7 700 fois en deux ans, on peut diverger sur la conclusion. Eux estiment que c’est la preuve que le jeu rend accro. Nous pourrions à l’inverse estimer que c’est la preuve qu’ils n’ont pas éduqué leurs enfants. 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 09:38 Face à Clubhouse, Facebook sort un equivalent