Speedy Life
Actu

Epidémie de varicelle : vigilance si vous ne l’avez pas eu petit


Clarisse Rosius
Mardi 26 Juin 2018




Face à l’épisode actuel d’épidémie de varicelle, les adultes aussi doivent être vigilants. Les femmes enceintes ne sont pas les seules à devoir faire très attention puisque les varicelles d’adultes sont plus aigües que celles contractées par des enfants.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Attention, la varicelle guette. Les autorités sanitaires ont accentué leur alerte à propos de l’épisode d’épidémie de varicelle qui touche actuellement la France. « La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus touchée avec 62 cas pour 100 000 habitants, suivie par la Bretagne, l'Occitanie, les Pays de la Loire, la Normandie, l'Auvergne - Rhône-Alpes, la Corse, la Nouvelle-Aquitaine, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Ile-de-France » rapporte Pourquoi Docteur . Et si les enfants sont particulièrement concernés, les adultes aussi sot touchés et les conséquences peuvent être graves. « Entre 30 et 40% des patients sont des enfants de moins de 5 ans, entre 5 et 12% ont moins de 20 ans et moins de 5% ont moins de 45 ans. Or si elle se soigne facilement chez les enfants de moins de 15 ans, la varicelle peut entraîner de sérieuses complications à l'âge adulte : au-delà de 20 ans, la mortalité par varicelle atteint 21,3 décès (pour 100 000 personnes). Chaque année en France, 32 000 adultes contractent la varicelle » explique l’article.

Pour les enfants, la maladie n’est pas grave la plupart du temps mais elle mérite une surveillance accrue. Si une vilaine toux l’accompagne ou si les boutons s’infectent, il est important de consulter un médecin. En revanche, « chez l'adulte, le virus peut provoquer une forte fièvre et atteindre certains organes profonds, notamment les poumons et l’encéphale. Il existe également un risque de surinfections cutanées (à staphylocoques ou à streptocoques) des vésicules (boutons). Il faut s'inquiéter si le patient a des problèmes respiratoires ou des troubles de la conscience, cela peut résulter d'une encéphalite ou d'un coma. »

Les personnes fragilisées par des traitements ou des états de santé particulier, les personnes âgées et les femmes enceintes, si elles n’ont pas déjà eu la maladie, doivent être particulièrement prudents. « En résumé, ne considérez pas la varicelle comme une maladie infantile. Si vous ne l'avez jamais eue, elle peut être dangereuse » conclue Pourquoi Docteur




Dans la même rubrique :
< >