Speedy Life
Actu

Éruption volcanique en RDC : 416 000 déplacés selon l’ONU


Clarisse Rosius
Mardi 1 Juin 2021





​En prévision de l’éruption volcanique du Nyiragongo en République démocratique du Congo (RDC), 416 000 personnes ont été déplacées estime le bureau aide humanitaire de l’ONU.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Presque un demi-million de personnes ont été obligée de quitter leur maison pour se protéger de la menace d’un volcan. « La ville de Goma, en République démocratique du Congo (RDC), enregistre « un mouvement de retour timide des populations qui s'étaient déplacées à la suite de l'ordre d'évacuation du 27 mai », a annoncé lundi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), ajoutant que près de 416.000 personnes ont été déplacées par l'éruption volcanique du Nyiragongo près de Goma. Dans son dernier bulletin humanitaire, l'agence onusienne signale des mouvements de retour des populations déplacées vers Goma. Des mouvements pendulaires de population entre Goma et Sake sont également observés depuis le 29 mai 2021. »

 

La situation difficile des déplacés a poussé plusieurs groupes de personnes à changer d’avis et retourner vers la zone présentée comme dangereuse. Sans logement ni nourriture, elles ont préféré braver le volcan : « Près de 416.000 personnes déplacées par cette éruption volcanique. Au total, près de 416.000 personnes ont été déplacées par cette éruption volcanique. Ces déplacés internes sont répartis dans plus de 10 zones à l'intérieur du pays (Bukavu Ville, Idjwi, Kalehe (Minova), Kabare, Masisi (Sake), Rutshuru, Nyiragongo, Lubero, Goma, Butembo), mais également au-delà des frontières congolaises (Rwanda). Mais face à « l'éventualité de retour massif de la population à Goma dans les prochains jours », les besoins prioritaires multisectoriels identifiés par les organismes humanitaires et les autorités congolaises sont notamment les vivres, ou les soins de santé. Les articles ménagers essentiels, l'eau, l'hygiène, l'assainissement, la protection et les abris sont jugés prioritaires » explique l’ONU. 

 

Le bureau chargé de l’humanitaire travaille d’arrache-pied à régler les problèmes et enjeux d’une telle situation : « S'agissant de la réponse humanitaire, le Programme alimentaire mondial (PAM) et son partenaire World Vision International prévoient une aide en vivres pour une ration de 10 jours à partir de ce lundi 31 mai à Minova. 40.000 personnes sont ciblées par cette assistance dans toute la zone de santé de Kirotshe. »





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 18:28 Harry Potter : L'Exposition débarque à Paris