Speedy Life
Bien-être

Être autonome chez soi quand on est handicapé


Partenaire
Jeudi 9 Décembre 2021





Que l’on soit un sénior ou une personne handicapée, il n’est pas toujours simple de pouvoir se déplacer à la maison. Il existe plusieurs solutions pour aménager son intérieur au mieux et garder le plus longtemps possible son autonomie.


Image pxhere
Image pxhere
 

Le maintien à domicile, une question d’équilibre


Lorsque l’on vieillit, après un accident ou lorsque l’on est victime d’un handicap ou d’une maladie, on peut avoir de grosses difficultés pour se déplacer. Et cela est d’autant plus vrai si vous résidez dans une maison à étages. Monter et descendre peut devenir un véritable cauchemar. Il existe alors plusieurs solutions pour se simplifier la vie. On peut faire appel à une aide à domicile qui va assister la personne pour se déplacer et faire les gestes du quotidien (repas, toilette…).

On peut aussi aménager sa maison pour en faire un lieu où vivre devient plus facile. Et la première des choses à penser va être de réduire au maximum les contraintes. Pour cela, envisager des équipements pour atténuer les difficultés est indispensable. Et le premier à prendre en compte est sans nul doute le monte-escalier. Il va en effet permettre aux personnes n’arrivant plus à monter seules aux étages de retrouver une grande liberté et cela en toute sécurité et sans avoir à demander de l’aide à qui que se soit. Vous hésitez car vous pensez que le prix d un monte escalier est élevé ? Et que des travaux importants vont être nécessaires pour installer le système? En fait, si vous vous adressez à un expert (comme Handicare, par exemple), il n’en est rien.

Le monte-escalier adapté à la configuration de votre escalier est choisi avec soin et son installation est facile (et n’abîme pas vos murs). Vous pourrez ainsi de nouveau utiliser vos escaliers et retrouver la liberté de vous déplacer entre les étages mais aussi rejoindre l’extérieur. Cette installation peut en outre être partiellement financée par des aides de l’État.
 

D’autres modifications de sa maison pour y être bien


Selon le problème rencontré, il pourra aussi être utile d’ajouter quelques équipements et accessoires pour conserver au mieux son autonomie. Si la personne présente des problèmes visuels, il faudra maximiser l’éclairage pour aider celle-ci à mieux voir et se déplacer. Retirer tous les obstacles sur les itinéraires est aussi très utile. Dans le cas d’un handicap moteur, en plus du monte-escalier, il est aussi possible de faire appel à la domotique pour faciliter le quotidien.

Pour que la personne n’ait pas à se déplacer sans cesse, cet outil va ouvrir et fermer les volets à heure fixe, allumer la chaudière ou l’éclairage. Il est aussi possible d’ouvrir la porte d’entrée ou le portail sans quitter sa place. Ou encore de commander cette action à la voix. Dans le cas d’une déficience auditive, le but sera de prévenir la personne en cas de sonnerie (porte, téléphone…).

Pour cela, il est possible d’installer des avertisseurs lumineux. Ouvrir les espaces est aussi utile afin de permettre à la personne de pouvoir voir son intérieur et donc de mieux surveiller ce qui s’y passe. Il est possible de rester chez soi, même si son autonomie a diminué, à condition de bien préparer son habitat pour simplifier le quotidien. Lister tous vos besoins pour y apporter les meilleures réponses est alors indispensable.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 19:07 5G : pas d’ondes excessives observées par l’ANFR