Speedy Life
Tendances

Food et start-up font bon ménage


Mardi 31 Mars 2015




Spécialisées dans le fooding, les start-up culinaires séduisent les investisseurs.


La box à fromages des Nouveaux fromagers
La box à fromages des Nouveaux fromagers
Box à fromages, champignons à faire pousser en kit, doogy bag, food truck… Voilà un domaine qui marche. Qui explose même. Celui de la cuisine adaptée au marché du Web et porté par des start-up audacieuses. Les investisseurs répondent présents. Les entrepreneurs redoublent de concepts et d’idées. Pour les chiffres, l’entreprenariat culinaire, aliments et boissons comprises, a levé 1, 1 milliard de dollars l’année dernière aux États-Unis.
 
En France, l’attrait est le même. Le concours « 101 projets » derrière lequel on trouve des business angels comme Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, Jacques-Antoine Granjon, le PDG de Vente Privée, et Xavier Niel, le patron et fondateur de Free, a récompensé la société Les nouveaux fromagers et sa box à fromages. On peut également citer la start-up Takeaway et son doggy bag Frenchie ; Prêt à pousser et ses kits de champignons à faire pousser à la maison…
 
Ça marche. Interrogé par Le Washington Post, rapporte Le Figaro, l’un des fondateurs d’AOL, Steve Case qui soutient de jeunes entreprises culinaires, apporte un début de réponse. Il y a peu de contraintes au démarrage et les des coûts sont peu élevés. Par ricochet, les marges qui se dégagent peuvent être très importantes. Du coup, des food trucks à la pelle, des produits de saison formatés pour être vendus en ligne, des produits en provenance directe de la ferme... De quoi séduire bobos et foodies. Attention toutefois à la saturation du marché. Pour se démarquer, les maîtres mots : créativité et innovations.