Speedy Life
Actu

Harvey Weinstein devant le procureur, le monde entier regarde


Clarisse Rosius
Vendredi 25 Mai 2018




Harvey Weinstein le producteur tout puissant d’Hollywood va passer devant le procureur de New York et vraisemblablement être inculpé pour agressions sexuelles et d’autres inconduites sexuelles. Une affaire qui a pris des airs de symbole mondial.


Cretive Commons - Pixabay
Cretive Commons - Pixabay
Le décor est le même que pour l’affaire DSK. Pourtant à maints égards, cette affaire Weinstein dépasse celle de l’ancien directeur du FMI. Depuis que les premières accusations de victimes sont tombées, une centaine de personnes ont affirmé être victimes et un mouvement planétaire de dénonciation des violences et harcèlement sexuelles s’est déclenché. « Aucun détail n'a été donné sur l'heure de son inculpation vendredi, qui devrait être suivie par des caméras du monde entier. En l'absence de confirmation officielle, on ignore pour l'instant pour quelle(s) accusation(s) Harvey Weinstein pourrait être inculpé vendredi. Si de nombreuses plaintes ont été déposées contre lui au civil ces derniers mois, son inculpation probable vendredi serait la première contre le producteur multi-oscarisé, exclu de l'Académie des oscars à la suite de ces accusations » raconte Le Figaro.

L’affaire a rapidement fait du bruit parce qu’il s’agit d’Hollywood et d’un des personnages les plus influents de ce milieu. Les victimes sont des célébrités pour la plupart, ainsi que les complicités passives de tous ceux qui étaient au courant et n’ont rien dit. Un peu comme à l’époque de l’affaire DSK où très vite les témoignages de personnes expliquant être au courant avaient été interprétées comme un silence coupable.

Du côté de la justice, le risque pour Weinstein n’est pas à la hauteur des chiffres de la presse. La plupart des faits dénoncés ne pourront jamais être établis par la justice parce que prescrits. Il devrait tout de même être inculpé suite à la plainte de Lucia Evans. « Elle affirme que le producteur l'a obligée à lui faire une fellation en 2004. La police new-yorkaise avait dans le passé indiqué enquêter également sur une accusation émanant de l'actrice Paz de la Huerta, qui accuse Weinstein de l'avoir violée chez elle en 2010. Depuis novembre, la police new-yorkaise affirmait tenir au moins « un vrai dossier» contre Harvey Weinstein. Une remise en liberté sous caution après l'inculpation vendredi aurait déjà été négociée avec ses avocats, moyennant un million de dollars de caution, le port d'un bracelet électronique et la remise de son passeport » explique Le Figaro, s’appuyant sur les informations du New York Times.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 20:58 Dépression post-partum : le poids de la douleur