Speedy Life
Tendances

Il est où ton logo ?


Lundi 30 Juin 2014





Alors que vient de se terminer hier, la semaine de la mode parisienne - homme - un point commun se détache : le no logo.


Kim Jones pour Louis Vuitton
Kim Jones pour Louis Vuitton
La mode, c’est le paradoxe ! Alors que Louis Vuitton célèbre son fameux Monogram, lors de la semaine de la mode parisienne - homme - qui s’est achevée hier, on n’a pas vu un seul logo poindre à l’horizon ! Mieux, sur les podiums, c’était un peu ambiance No Logo comme le long et best-seller de Naomie Klein. Un peu de discrétion fait du bien.

Plus précisément, sans vouloir faire d’oxymore, la sobriété a frappé. Même, on peut penser que l’esprit de monsieur Martin Margiela planait, pas très loin. Ainsi, l’invitation du Français, Haider Ackermann, précisait simplement : Men’s Wardrobe, ou vestiaire masculin, en Français. Une appellation générale, mais qui veut aussi très bien dire, ce qu’elle veut dire, et décrivait parfaitement, le travail du designer : une certaine indolence sans fioritures, avec accumulation de matières et de couleurs. Des silhouettes classiques et nonchalantes, échappées d’un univers un rien suranné, disparu très certainement, mais cette fois-si, elles sont fraîches, à coup de pastels ou de dégradés, et parfaites pour le Printemps-Été 2015.
 
Chez Louis Vuitton, c’est Kim Jones qui opérait. La jeune anglaise, aux manettes, et née en 1979, revisitait les années soixante-dix, qu’elle n’a forcément pas connues, mais mêlées d’Inde. Pour l’occasion, alors, qu’on disait, précédemment, que le Monogram était à la fête dans un autre registre : six artistes sont invités à le renouveler, Kim Jones, a elle, laissé, volontairement le monogramme LV aux vestiaires.

Résultat, une certaine respiration, mais rythmée malgré tout par Kate Bush et sa chanson, Hounds of Love. Dans l’esprit de Nicolas Ghesquière, directeur artistique de la ligne femme, Kim Jones s’inspire des voyages. Et pour la saison prochaine, notamment de l’Inde et du Rajasthan, des seventies, et d’une certaine dégaine de bourlingueur globe-trotteur chic : costumes bleu nuit ou ivoire, avec, comme un jeu de piste, parfois un L, parfois un V en filigrane. Jamais les deux en même temps. On vous le dit, l’été 2015 sera no logo, et chic, apparemment.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020



Rss

Les News