Speedy Life
Lifestyle

Immigration : l’UE présente son dossier sur les retours volontaires


Clarisse Rosius
Mercredi 28 Avril 2021





​L’UE a adopté une stratégie ou doctrine sur la question du retour volontaire et réintégration. Une déclaration de principe qui détaille néanmoins quelques approches opérationnelles.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

C’est la première stratégie européenne sur les retours volontaires de migrants. « Cette stratégie encourage le retour volontaire et la réintégration en tant que partie intégrante d'un système commun de l'UE en matière de retour, un objectif clé du nouveau pacte sur la migration et l'asile. Elle définit des mesures pratiques pour consolider le cadre juridique et opérationnel des retours volontaires depuis l'Europe et les pays de transit, améliorer la qualité des programmes de retour et de réintégration, établir des liens plus solides avec d'autres initiatives en faveur du développement et renforcer la coopération avec les pays partenaires » annonce, triomphante, la Commission par communiqué.

 

« L'Union construit actuellement un nouvel écosystème pour les retours - elle veut intensifier la coopération en matière de réadmission, perfectionner le cadre de gouvernance, doter Frontex d'un nouveau mandat opérationnel sur les retours et désigner un coordinateur de l'UE chargé des retours. La stratégie en matière de retour volontaire et de réintégration, présentée aujourd'hui, constitue une autre pièce de ce puzzle. Les retours sont plus efficaces quand ils sont volontaires et assortis de véritables possibilités de réintégration pour les personnes qui en font l'objet. Cette stratégie établira une approche plus uniforme et mieux coordonnée entre les États membres, afin de libérer tout leur potentiel », assure un responsable de l’institution. 

 

« Les écarts entre les procédures d'asile et de retour, la difficulté d'empêcher la fuite des personnes, les ressources insuffisantes, le manque de données, la fragmentation générale et les capacités administratives limitées pour assurer le suivi des décisions de retour sont tous des facteurs qui expliquent le faible succès des programmes d'aide au retour volontaire » reconnait la Commission qui espère rendre le processus plus efficace avec notamment un volet dédié aux conditions de retour dans les pays d’origine : « L'Union encouragera l'adhésion au processus de réintégration dans les pays partenaires en les aidant à renforcer leurs capacités, en fournissant du personnel doté des compétences nécessaires ou en accompagnant les structures de gouvernance pour qu'elles puissent répondre aux besoins économiques, sociaux et psychosociaux spécifiques des personnes soumises à un retour. »





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Décembre 2021 - 12:36 Monica Bellucci, plaidoyer pour une vieillesse sereine