Speedy Life
Tendances

Instagram, plus belle la vie ?


Mercredi 30 Avril 2014





Cadrages sophistiqués, couleurs éditées, imagerie rétro… Sur Instagram, le réseau social de partage de photos en ligne, la vie des autres a l’air sublime, mais en vrai ?


seoclerk.com
seoclerk.com
Instagram, une arnaque ? Le réseau social sur lequel on poste des photos montre un monde idéal. Un monde dans lequel les enfants n’ont jamais de jeans troué ni de sweat taché, le curry a l’air de sortir de chez Alain Ducasse, les appartements de Elle Déco… Mais si ce n’était qu’une histoire de cadrage ?
 
Au secours ! C’est un peu cette supercherie que dénoncent Anne-Sophie et Marie-Adline Girard dans leur best seller, La femme parfaite est une connasse ». En substance, voilà que ce qu’elles disent : « Notre but est de dévoiler l’escroquerie. On voulait se moquer de ces gens qui arrivent à nous faire croire qu’ils ont une vie géniale, ce qui nous renvoie à notre propre échec et nous fait nous sentir comme des merdes. La vérité, c’est que leurs vacances sont aussi pourries que les nôtres. »
 
Parce que sur Instagram, il suffit de passer une photo banale au filtre, jouer avec des effets vintage pour qu’elle suscite intérêt et envie. La réalité se retrouve alors sublimée. Pire, la notation des images par les instagrameurs, à l’aide des cœurs, comme autant de smileys, poussent les membres du réseau à ne poster que des photos glamour, gaies, socialement avantageuses.
 
Ainsi, ces photos « truquées » modifient la façon dont les gens perçoivent la vie des autres, et par ricochet, la leur. Hors cadre, il y a du désordre, des choses qui traînent, alors que seule, la perfection est montrée, que ce soit dans des blogs dédiés à la cuisine, à la mode ou à la déco.
 
Instragram anxiogène ? C’est possible, car en ne reflétant pas la réalité, les photos véhiculent l’idée que la vie des autres est parfaite, faite de fêtes, de vacances idéales, de plats jamais ratés, d’appartements nickel… La vie est vue à travers un prisme, mais un prisme déformant.
 
Dans la réalité, le réseau social, qui a été racheté par Facebook, fait d’ailleurs enrager les photographes professionnels car les photos appartiennent au site et non à l’auteur. En plus, il rendrait accroc et modifierait le réel. Alors, Instagram, à consommer avec modération ?
 
La femme parfaite est une connasse de Marie-Adline et Anne-Sophie Girard (J’ai Lu.)




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020