Speedy Life
Carrière

Je suis top, faut le dire vite


Lundi 18 Avril 2016





Le roman graphique « Je suis top ! », pointe du doigt les inégalités entre hommes et femmes dans l’entreprise. Réjouissant.


Je suis top, faut le dire vite
C’est un peu comme dans la vraie vie. Aussi acide, mais en plus réjouissant et plus drôle ! Voilà que la pièce de théâtre de la comédienne Blandine Métayer est transformée en un roman graphique. Une Bande dessinée qui traite du sujet sensible de l’égalité professionnelle. Plus précisément, de l’inégalité entre hommes et femmes dans le monde professionnel. Focus donc sur Catherine, et ses nombreux déboires dans l’entreprise.
 
Si elle a brillamment réussi ses études et veut mener de front vie professionnelle et vie familiale, la réalité est beaucoup plus dure. Elle raconte ses difficultés pour arriver au sommet grâce à sa force de travail et sa ténacité. Mais il ne faut pas croire, elle subit un machisme ordinaire et très lourd. De « ses moments d’abattement (à) ses petites victoires », selon Elle, tout y passe : son poste d'assistante aux photocopies, celui de top manager, il lui a fallu contourner de multiples embûches pour y arriver.
 
La carrière de Catherine racontée dans Je suis top !, c’est un vrai parcours de combattante. À coup de « blagues sexistes, disparité salariale », cette BD féministe pointe les inégalités entre hommes et femmes qui perdurent dans l’entreprise et plombent le moral et le reste. Elle dit aussi « la culpabilité pesant encore sur les épaules des mères qui travaillent », rapporte Elle. C’est drôle, acerbe, un plaidoyer pour la parité comme le sous-titre l’indique. Et peut-être aussi, un sentiment de déjà vu?

Je suis top ! Liberté, Égalité, Parité, Blandine Métayer, Véronique Grisseaux, Sandrine Revel, (Éditions Delcourt).





Rss

Les News