Speedy Life
Actu

L’Institut national du cancer plaide pour plus de concertation et de partage des recherches


Clarisse Rosius
Lundi 17 Avril 2023





L’INCa vient de publier son 16ème rapport scientifique qui présente les actions menées en 2021 et les recommandations arrêtées fin 2022. Le document plaide notamment pour une meilleure communication et partage des avancées de la recherche.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Mettre mieux à disposition les résultats de la recherche pour en faire bénéficier un plus grand nombre. Voilà une des recommandations phares du dernier rapport scientifique de l’Institut national du Cancer, l’INCa. « L'Institut national du cancer publie son 16e rapport scientifique, présentant les actions de recherche en cancérologie menées au titre de l'année 2021, ainsi que les recommandations du Conseil scientifique établies fin 2022, basées sur ce document. Ce rapport scientifique revient sur les actions de recherche menées en 2021 par l'Institut national du cancer (INCa) et l'Institut thématique multi-organismes Cancer de l'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (ITMO Cancer-Aviesan). Il vise à permettre aux membres du Conseil scientifique international de l'INCa de passer en revue les actions entreprises pour conseiller et guider l'Institut dans l'élaboration de ses initiatives et de ses programmes présents et à venir » explique le communiqué.

Le texte résume les grandes lignes de ces recommandations affirmant la nécessité « de lier systématiquement les nouveaux programmes de recherche à la Stratégie décennale ; de structurer les prochains rapports scientifiques afin de refléter les priorités de la Stratégie ; de concentrer l'investissement technologique sur les sujets pour lesquels un besoin a déjà été identifié, afin d'assurer une meilleure adoption des solutions proposées et un déploiement rapide au niveau national. Un effort doit également être apporté à la valorisation et la communication des avancées de la recherche permises grâce au soutien de l'Institut, auprès du public et de la communauté scientifique.

Enfin, le rapport appelle à mieux planifier la programmation scientifique avec des appels à projets regroupés « en un seul sur des thématiques similaires. »

« L'année 2021, année charnière pour la programmation institutionnelle en cancérologie, a été marquée par le lancement de la Stratégie décennale de lutte contre les cancers et la Loi de programmation de la recherche (LPR). Ces deux événements ont trouvé un écho dans l'Union européenne avec, notamment, le lancement simultané du Plan européen de lutte contre le cancer. Cela a permis de donner un nouvel élan à tous les domaines de la recherche sur le cancer, grâce à un engagement financier important et sans précédent du Gouvernement » ajoute le communiqué. 
 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »