Speedy Life
Découverte

L’Italie entame la phase 2 de son plan de déconfinement


Clarisse Rosius
Lundi 18 Mai 2020





L’Italie qui depuis le début de la crise a deux semaines d’avance sur la France lance la deuxième phase du déconfinement avec l’ouverture de petits bars, restaurants et commerces. Les cérémonies religieuses reprennent aussi mais pas les centres sportifs ou les événements publics.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Depuis février dernier, regarder l’Italie c’est regarder notre avenir. Avec une dizaine de jours d’avance sur la France depuis les premiers cas de Covid-19, notre voisin est un bon indicateur de ce qui nous attend. Après avoir lancé le déconfinement le 4 mai, le pays passe lundi 18 mai en phase 2 du plan. « Dimanche, les Romains ont semblé se réapproprier le cœur de la ville éternelle, sans aucun touriste étranger et encore en grande partie désertée par les voitures, mais sillonnée par un nombre croissant de joggeurs, promeneurs et vélos. Souvent masque chirurgical sur le nez, les badauds ont déambulé toute la journée, au pied du Colisée ou dans les allées pavées du Forum de Trajan. Le tout sous le regard de policiers tranquilles, se contentant de demander d’un signe de la main, aux groupes tentés un moment de s’asseoir sur les pierres millénaires, de se disperser » raconte Ouest France .
 
Les règles ne sont pas exactement les mêmes qu’en France. Ainsi les coiffeurs n’ouvrent qu’aujourd’hui, en même temps que les bars, restaurants et cérémonies religieuses. « Fermée depuis le 10 mars, la célèbre basilique Saint-Pierre, cœur du Vatican, rouvre ses portes aux visiteurs dans la matinée, avec entrées contingentées et distances obligatoires. Aucune célébration publique n’y est encore officiellement prévue, mais une messe est programmée en revanche à la mi-journée dans la majestueuse cathédrale gothique de Milan (nord), un symbole fort dans cette capitale de la Lombardie, région frappée de plein fouet par le Covid-19 » appuie le quotidien local. 
 
A l’image de la France, le pays avance vers le retour à la normal avec toujours des craintes et des appels à la prudence. Ce sont donc les régions qui doivent fixer le détail de ce qui est autorisé ou non. Tandis que les frontières restent fermées jusqu’au 3 juin. Un objectif qui doit permettre au pays d’espérer limiter la casse dans le secteur du tourisme cet été. L’annonce du projet de relancer le secteur aérien cet été est un espoir auquel s’accrochent les milliers d’entreprises italiennes qui vivent du tourisme.




Dans la même rubrique :
< >