Speedy Life
Actu

L’appel international de l’OIT à protéger les femmes au travail


Clarisse Rosius
Jeudi 3 Juin 2021





​L’Organisation internationale du Travail (OIT) publie un appel à s’engager pour protéger les femmes sur leur lieu de travail. Alors que la vie professionnelle est un endroit clé pour les pressions hiérarchiques ou relations toxiques, cet appel a du sens.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Nombre des témoignages de harcèlements ou carrément d’agressions sexuelles ont pour décor le lieu de travail. Une réalité que les instances qui encadrent le monde professionnel semblent avoir réalisé. « La violence fondée sur le genre est l'une des violations des droits humains les plus répandues et tolérées à travers le monde. Plus de 35% des femmes dans le monde ont dû faire face à des violences physiques et/ou sexuelles et entre 40% et 50% des femmes ont reçu des avances sexuelles non sollicitées, des contacts physiques ou d'autres formes d'harcèlement sexuel au travail. La FIJ rejoint le mouvement mondial des syndicats afin d'agir et de mettre fin aux violences sexistes au travail. Elle mène campagne afin qu'une nouvelle convention de l'OIT soit adoptée et permette de mettre un terme aux diverses formes que revêt la violence sexiste sur le lieu de travail » explique l’Organisation internationale du Travail. 

 

Sans pouvoir normatif strict, l’OIT est un lieu de rencontre entre les représentants des différents acteurs du monde du travail du monde entier. Son appel est donc, à tout le moins, entendu par des personnalités clés. Mais au-delà de cela, l’appel est accompagné de conseils pour agir : «Écrivez une lettre pour solliciter une réunion avec le(s) ministre(s) responsable(s) des questions liées aux femmes, à l'égalité et aux droits humains et au travail pour discuter de la norme de l'OIT et des raisons pour lesquelles il est important que le gouvernement soutienne une convention et une recommandation de l'OIT. Voir l'exemple de lettre que vous pourriez envoyer à votre gouvernementContactez vos responsables politiques qui soutiennent les syndicats et/ou la cause des femmes, et discutez avec eux de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. Demandez-leur de faire pression au sein de leur parti politique pour qu'ils soutiennent une convention et une recommandation de l'OIT, comprenant les revendications syndicales fondamentales (voir kit de campagne). »





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 18:28 Harry Potter : L'Exposition débarque à Paris