Speedy Life
Culture(s)

« L’homme n’a jamais marché sur la Lune ? », la NASA invite le basketteur qui le disait


Clarisse Rosius
Jeudi 13 Décembre 2018




Stephen Curry, une des plus grandes stars de la NBA a suggéré que l’homme n’avait jamais marché sur la Lune dans une émission consacrée au sport. Bien qu’il ait assuré ensuite qu’il s’agissait d’une blague, la NASA l’a convié au centre spatial pour observer de ses propres yeux les preuves de la mission lunaire.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
C’était une blague a vite déclaré Stephen Curry. Celui qui est un des plus grands noms du championnat américain de basket avait laissé entendre qu’il remettait en question la réalité de la mission sur la Lune de 1969. « Ce que j’ai raconté lors de ce podcast était évidemment une blague, a expliqué à ESPN le basketteur. Ensuite, j’ai protesté en silence contre la stupidité des gens qui ont pris ça au premier degré et se sont dit : oh mon Dieu, c’est un complotiste qui ne croit pas à l’atterrissage sur la Lune. »
 
Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisqu’entre temps les nombreuses réactions et notamment celle de la NASA ont donné une ampleur inédite à sa déclaration. Le centre spatial américain a ainsi invité le basketteur à visiter ses locaux pour prendre connaissance des éléments tangibles qui prouvent que cette mission spatiale a bien eu lieu. « Vu les réactions que ça a suscitées, je vais accepter l’invitation. Je vais m’instruire sur tout ce que fait la NASA et mettre en lumière leur travail immense depuis tant d’années (…) J’espère que les gens comprendront que l’instruction est une forme de pouvoir, que s’informer est une forme de pouvoir. Et que tous les gamins qui sont suspendus à la moindre de nos paroles comprendront qu’il ne faut pas croire quelque chose juste parce que quelqu’un l’a dit. Il faut faire ses devoirs et comprendre ce à quoi on croit » a déclaré le sportif. Une position certainement plus compatible avec l’image que ses sponsors attendent de lui. Du côté de la NASA, ce pourrait être l’occasion de répondre point par point aux arguments de ceux qui assurent que les images sont issues d’un montage en studio.




Dans la même rubrique :
< >