Speedy Life
Actu

La centenaire qui a survécu au Covid-19 et à la grippe espagnole


Clarisse Rosius
Mercredi 29 Avril 2020





A 106 ans son diagnostic positif au Covid-19 avait de quoi inquiéter. Pourtant Ana del Valle, une espagnole s’en est remis, un siècle après avoir survécu à la grippe espagnole.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Elle contredit tous les pronostics. Alors que l’on sait que plus on est âgé, plus le risque de mourir du COvid-19 est important, Ana del Valle a survécu à 106 ans. Cette espagnole va fêter son 107ème anniversaire en octobre prochain après avoir été diagnostiqué positive au coronavirus dans la maison de retraite de Cadix où elle habite. Mais l’histoire est d’autant plus impressionnante que ce n’est pas la première fois qu’elle survit à une épidémie mondiale. « Un siècle plus tôt, en 1918 alors qu'elle n'était âgée que de 7 ans, l'Andalouse avait réchappé à l'épidémie de grippe espagnole. Son histoire miraculeuse a été contée par sa belle-fille Paqui Sánchez à l'agence de presse espagnole EFE » raconte LCI .
 
« "Elle vivait à la campagne et elle nous a dit, qu'à cette époque, tout le monde chez elle a été touché (par la grippe espagnole, ndlr). Sa famille n'avait ni lait ni nourriture. Alors quand elle n'avait que 7 ans, elle a quitté la ferme où elle vivait pour aller chercher du lait dans la ferme la plus proche", raconte Paqui. "Mais elle s'est évanouie sur la route, et quelques heures plus tard, sa mère l'a retrouvée avec une très forte fièvre." Prise en charge et soignée, la jeune fille survit à la souche particulièrement virulente et contagieuse, qui fera au moins 50 millions de morts à travers le monde entre 1918 et 1919 » ajoute la chaine d’info.
 
Deux travailleurs de la maison de retraite infectés ont transmis le Covid-19 début mars à plusieurs résidents. « Hospitalisée, elle est transférée en soins intensifs, où elle est sédatée. Un mois après avoir déclaré le virus, elle est officiellement guérie, selon sa belle-fille, qui a désormais de ses nouvelles tous les jours » lit-on plus loin. Une nouvelle qui fait d’ailleurs réfléchir au fait qu’en France, à partir d’un certain âge, l’envoi en soins intensifs n’est pas automatique.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Novembre 2021 - 10:45 Une cryptmonnaie pour financer le cinéma