Speedy Life
Tendances

Le frigo « self-service »


Lundi 16 Février 2015




L’idée du frigidaire solidaire et en libre service qui vient d’Allemagne semble faire son chemin en France.


Le frigo « self-service »
En Allemagne l’usage est répandu, notamment à Berlin. Cela s’appelle Lebensmittelretten, ou comment placer des frigos dans les parties communes des immeubles ou dans un lieu collectif comme l’épicier du coin, afin d’y déposer des aliments qui sinon, seraient jetés. Attention toutefois : l’emballage doit être intact et la date limite de consommation pas dépassée.
 
Cette initiative germanique contre le gaspillage alimentaire est doucement en train de faire des petits chez nous. Encore timide, le concept de food sharing se met en place en France. L’idée, excellente, surfe sur les tendances participatives et collectives, très en vogue en ce moment.
 
C’est finalement un peu le même principe que le covoiturage. Mais cette fois, on s’attaque au gâchis alimentaire. C’est écologique et solidaire. Il suffit de placer ce qu’on ne va pas consommer dans un frigidaire installé à cet effet. Ce dernier sera - au mieux - placé dans les parties communes d’un immeuble. Autre option utile pour les sans-abris, les étudiants ou tout simplement, ceux dont les fins de mois sont difficiles, placer le frigo en libre service dans un lieu public du quartier.
 
Pour aller plus vite en besogne et éviter de tergiverser : qui installe le frigo, qui fait quoi. Les réseaux sont de bons moyens pour démarrer. Ainsi, pour en savoir plus, on peut se connecter à « Partage ton frigo ». Un site, une application et une page Facebook facilitent la mise en place du projet. On peut aussi mettre en ligne le contenu en trop de son frigo. Sur le système du Bon Coin, les internautes à proximité peuvent en bénéficier. Quelque soit les options, on salue la lutte contre le gaspillage alimentaire.
 
partagetonfrigo.fr
facebook.com/foodsharingfrance
 
 




Dans la même rubrique :
< >