Speedy Life
Actu

Le régime méditerranéen, grâce aux Omega 3, est bon pour la vue


Clarisse Rosius
Vendredi 25 Juin 2021





Manger méditerranéen est bon pour la vue. Une équipe de chercheurs français montre que les risques de détérioration de la vue après 50 ans est plus faible pour les consommateurs d’huile d’olive et de poissons gras.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Vivre autour de la Méditerranée n’est pas bon uniquement pour le moral. « L'alimentation la plus bénéfique pour prévenir la DMLA serait un régime de type méditerranéen, riche en fruits et légumes et qui apporte assez d'oméga 3 grâce aux poissons gras», explique l’auteure de l’étude, Bénédicte Merle, de l'Inserm et de l'université de Bordeaux, dans le texte d’annonce des résultats de la recherche qu’elle a dirigée.

« En France, plus d'un million de personnes sont atteintes par la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge), première cause de malvoyance chez les adultes de plus de 50 ans dans les pays industrialisés : elle engendre des troubles de la vision ou provoque un angle mort dans le champ visuel. Deux pigments de la famille des caroténoïdes sont associés, selon l'étude, à une meilleure protection face à cette maladie qui affecte la partie centrale de la rétine, la macula, zone essentielle à la vue au quotidien. Les chercheurs concluent qu'«une concentration plus importante de caroténoïdes dans le plasma, en particulier de lutéine et de zéaxanthine, réduit de 37% le risque de développer une forme avancée de DMLA». Première à se pencher sur l'association entre ces pigments (la lutéine et la zéaxanthine) et le développement de la maladie, l'étude ALIENOR est parue récemment dans la revue scientifique Nutrients, spécialisée dans la nutrition humaine » relève Le Figaro.

« La concentration de ces pigments dans le plasma a été observée chez 609 participants, âgés en moyenne de 73 ans, par prélèvements sanguins. Ils ont également effectué une consultation ophtalmologique afin de diagnostiquer la DMLA. Suivis pendant 8 ans, 54 des participants ont développé une DMLA.  La lutéine et la zéaxantine sont présentes dans la macula, à laquelle s'en prend la DMLA. Elles y protègent l'œil de la lumière bleue et des attaques des molécules dérivant de l'oxygène. Le corps humain n'est toutefois pas capable de synthétiser ces pigments qui doivent être absorbés. On les trouve dans les fruits jaune orangé, (tomates, carottes, agrumes), les légumes à feuilles vertes (choux, épinard et blettes). Il n'existe pas actuellement de traitement complètement efficace contre la DMLA mais il est possible de ralentir sa progression de cette maladie » continue le quotidien, s’appuyant sur le communiqué.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »