Speedy Life
Vite dit!

Les infirmiers demandent statut de pupilles de la Nation pour les fils de professionnels morts du Covid-19


Clarisse Rosius
Lundi 6 Juillet 2020





L’Ordre national des infirmiers demande qu’après les applaudissements des actions concrètes soient entreprises pour souligner le dévouement des soignants pendant le plus fort de la crise Covid-19. Ils demandent notamment que les enfants des soignants infectés et morts puissent bénéficier du statut de pupilles de la Nation.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les applaudissements et les déclarations lyriques ne suffisent pas. L’Ordre national des infirmiers veut que les enfants de soignants infectés et morts du Covid-19 bénéficient du statut de pupilles de la Nation. « Depuis de le début de l'épidémie de Covid-19 en France, les 700 000 infirmières et infirmiers qui exercent en France sont en première ligne à l'hôpital, mais aussi en établissements médico-sociaux, en EHPAD, aux domiciles des patients... Applaudis tous les soirs et considérés comme des héros par certains, d'autres leur intiment de déménager, les menacent, voire les agressent. Dans cette « guerre sanitaire », ils doivent encore trop souvent combattre « désarmés », du fait du manque cruel d'équipements de protection » explique un communiqué de l’ordre des infirmiers. 
 
Rappelant que les trois quarts des infirmiers ne bénéficiaient pas de protections suffisantes contre le virus et continuaient à prodiguer des soins, le texte souligne le rôle clé joué par ces professionnel de santé. « Pourtant, aucune donnée officielle relative au nombre d'infirmiers contaminés, hospitalisés, ou décédés des suites du Covid-19 n'a encore été communiquée. L'Ordre national réclame un recensement dans les plus brefs délais. Par ailleurs, nous avons solennellement demandé au Président de la République d'accorder aux enfants de professionnels de santé décédés du Covid-19 le statut de pupilles de la Nation » ajoute le texte.
 
Début avril, l’OMS assurait que 13% des personnes comptabilisées comme infectées étaient des professionnels de santé. « Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, au moins 23 000 professionnels de santé ont été infectés dans plus de 50 pays. Un décompte précis portant sur la population infirmière s'impose. Dans un communiqué daté du 20 avril, le Conseil Internationale des Infirmières (CII) « appelle tous les gouvernements à répertorier avec précision le nombre d'infirmières [...] infectées par le virus ». Alors que la Direction générale de la santé communique quotidiennement et précisément sur le nombre de personnes hospitalisées et décédées, aucun chiffre officiel relatif à l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur les infirmier(e)s, première profession de santé par le nombre, n'est rendu public » déplore l’Ordre.
 



Dans la même rubrique :
< >