Speedy Life
Carrière

Les leviers utilisés pour favoriser la mixité en entreprise


Clarisse Rosius
Lundi 9 Mai 2022





Alors que les statistiques montrent encore de nettes différences entre les hommes et les femmes selon les secteurs ou les positions hiérarchiques, « Le Monde » publie un article sur quelques initiatives qui vient à atteindre la parité.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Les chiffres ne disent pas tout mais permettent au moins d’évaluer des tendances. « Les entreprises en mal de mixité ont la possibilité de bénéficier d’aides financières pour intégrer davantage de femmes sur des postes traditionnellement occupés par des hommes. Né en 2011 de la fusion de deux autres dispositifs favorisant l’égalité professionnelle, le contrat pour la mixité des emplois et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (Comeep) finance des actions pour la promotion des femmes dans l’entreprise et pour favoriser la mixité des métiers » avance Le Monde. Le quotidien publie un article qui fait le point sur des initiatives et coups de pouce pour favoriser la mixité en entreprise. Avec notamment la liste des articles publiés par le journal sur les initiatives et leviers qui existent dans le domaine.
Le sujet est complexe car on observe aussi de nettes différences d’appétits et concrètement de candidatures entre les hommes et les femmes selon les secteurs ou les postes. Sans entrer dans les discussions sur les raisons de celles-ci, on voit bien les limites d’une approche statistique. « Mixité par le haut, mais aussi par le bas. Sur son site d’Arinthod, dans le Jura, le fabricant de jouets Smoby a profité par deux fois de ce contrat pour former des opératrices de production sur les machines de soufflage et financer la robotisation d’une partie du processus de production. Objectif affiché : élargir son vivier de main-d’œuvre sur ce poste, traditionnellement occupé par des hommes. C’est aussi pour élargir son vivier de recrutement que la VOA Verrerie d’Albi, qui comptait seulement 10 % de femmes dans ses effectifs, a mobilisé ce contrat pour financer une partie de la formation de demandeuses d’emploi sur des postes de conductrices de ligne, régleuses ou caristes, rapporte le quotidien La Dépêche . Mais De nombreux métiers peinent aussi à attirer des candidatures masculines . Or, cette aide à la mixité ne concerne que les salariées femmes, à l’exception toutefois des actions de sensibilisation et de formation du personnel qui peuvent concerner les hommes. »
Lire ici en intégralité l’article du « Monde »




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Janvier 2023 - 23:40 Où gagne-t-on le mieux sa vie dans le monde ?