Speedy Life
Actu

Les mensonges de la Chine ajoute un scandale à la crise sanitaire mondiale


Clarisse Rosius
Vendredi 3 Avril 2020





Alors que les résultats sanitaires d’un pouvoir autoritaire avaient été soulignés dans la gestion de la crise par la Chine, les éléments qui suggèrent des mensonges d’Etat sont particulièrement choquants. Outre l’irrespect vis-à-vis des victimes, ils ont eu pour effet une sous-évaluation de la menace par l’ensemble de la planète.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
L’Italie a été le vrai déclic pour la plupart des pays du monde. C’est en voyant le décompte macabre grimper que beaucoup de pays ont réalisé l’importance de la menace du Covid-19. Une réalité qui a eu pour effet de faire réagir trop tard certain pays et dont la Chine porte une responsabilité toute particulière. Car si les vrais chiffres avaient été publiés concernant le nombre de morts, l’ampleur de la crise aurait été saisi plus rapidement. 
 
Dans ce pays qui a enfermé le premier médecin qui a alerté sur le risque, le rapport à la vérité est tout particulier. Il n’est donc malheureusement pas surprenant de voir filtrer au fur et à mesure des éléments qui tendent à prouver des mensonges d’Etat. 
 
Ainsi, par un jeu d’arithmétique qui fait froid dans le dos, il suffit de comparer le nombre d’urnes mortuaires commandées par rapport au nombre de morts habituels à cette période de l’année. Alors que les autorités affirment qu’il y a eu 3 305 morts du Covid en Chine, dont 2 500 à Whuan. Or des estimations tablent sur 40 000 urnes mortuaires livrées ces derniers jours. « Bien au-delà du bilan officiel, même en tenant compte des habitants morts d'autres causes, dont le nombre n'est pas négligeable. Selon Le Figaro, en 2019, 14 700 crémations avaient été enregistrées durant tout le premier trimestre à Wuhan. Mardi, sur BFMTV, l'ambassadeur chinois en France a estimé à environ 10 000 personnes la mortalité non liée au virus lors de ces deux mois » commente FranceInfo .
 
On ne saura certainement jamais la réalité sur les chiffres exacts. Mais les mensonges eux ne font que très peu de doute au regard du nombre de morts qui sont comptabilisés dans les autres pays. Malhonnêtes sur le début de l’épidémie et sur ses conséquences, la part de responsabilité des autorités chinoises ne devra pas être minimisée à l’heure du bilan.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 09:38 Face à Clubhouse, Facebook sort un equivalent