Speedy Life
Actu

Les personnes âgées déconsidérées vivent moins longtemps


Clarisse Rosius
Mardi 4 Octobre 2016




D’après une enquête rendue publique par l’OMS, les personnes âgées sont très largement victimes d’âgisme. Cette forme de discrimination à cause de l’âge aurait des conséquences grave sur l’espérance de vie. La perception que l’on a de sa vieillesse pourrait avoir une influence de l’ordre de 7,5 années de vie en moins.


ILD
ILD
C’est un rapport étonnant qui tombe pourtant sous le sens. Une forme de discrimination à laquelle on ne pense pas alors que nous sommes tous concernés : l’âgisme. Cette pratique qui consiste à ne pas respecter les personnes âgées à cause de leur âge et à véhiculer des clichés à leur encontre.

« 60% des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête World Values Survey analysée par l'OMS estiment que les personnes âgées ne sont pas respectées. Plus de 83 000 personnes ont répondu à cette enquête réalisée dans 57 pays différents auprès de tous les groupes d’âge. Plus le niveau de revenu d’un pays est fort, plus le niveau de respect est faible » rapporte France TV Info dans un article dédié à ce sujet.

John Beard, le directeur du département vieillesse de l’OMS, cité par la chaine d’informations explique ainsi que « Cette analyse confirme que l’âgisme est une pratique extrêmement courante et pourtant la plupart des gens n’ont pas conscience des stéréotypes qu’ils entretiennent inconsciemment à l’égard des personnes âgées ».  Selon lui, « Comme pour le sexisme et le racisme, il est possible de changer les normes sociales. Il est temps de cesser de définir les gens en fonction de leur âge et il en résultera des sociétés plus prospères, équitables et plus saines. »

Pire, d’après ces recherches, les stéréotypes sur le vieillissement auraient des conséquences importantes sur l’espérance de vie. « Celles qui pensent être un fardeau pour les autres perçoivent également leur vie comme ayant moins d’importance, ce qui les expose au risque de dépression et d’isolement social. Des travaux de recherche publiés récemment montrent que les personnes âgées qui ont une vision négative de leur propre vieillissement ne se rétablissent pas aussi bien et vivent en moyenne 7,5 années de moins que celles qui ont une attitude positive. » Une situation d’autant plus inquiétante que d’ici 2025 le nombre de personnes âgées de plus de 60 devrait doubler pour atteindre le chiffre record de deux milliards.
 




Dans la même rubrique :
< >