Speedy Life
Actu

Marion Maréchal lâche Marine Le Pen sans rejoindre Eric Zemmour


Clarisse Rosius
Vendredi 28 Janvier 2022





Niant pour le moment qu’elle soutenait Eric Zemmour, Marion Maréchal a en tout cas acté qu’elle ne soutiendra pas sa tante.


Au Rassemblement national, on ne peut pas compter sur Marion Maréchal pour siphonner des voix à Eric Zemmour. Après plus de deux ans de guerres intestines entre l’entourage de Marine Le Pen et les proches de sa nièce, c’est publiquement que la revanche est prise. Le Parisien-Aujourd’hui en France a rapporté que Marion Maréchal ne soutiendrait pas sa tante pour la présidentielle. Soulignant des désaccords idéologiques mais aussi un mauvais vécu des logiques d’appareil durant ses années FN, elle a aussi ajouté qu’elle estimait que Eric Zemour avait une marge de progression plus importante « chez les classes populaires et les abstentionnistes que Marine Le Pen auprès des classes supérieures. »

« Outre l’aspect personnel «douloureux», Marine Le Pen a également témoigné de son «incompréhension politique». «Elle (Marion Maréchal, ndlr) avait indiqué qu’elle soutiendrait celui qui est le mieux placé. Incontestablement, je suis beaucoup mieux placée aujourd’hui qu’Eric Zemmour puisque je suis donnée au second tour et je crois - compte tenu des sondages – en capacité de gagner face à Emmanuel Macron », a-t-elle ainsi expliqué.  Ces déclarations surviennent alors que Marion Maréchal a indiqué qu’elle ne reviendra pas au Rassemblement national pour la bataille présidentielle et qu’elle n’apportera pas non plus son soutien à tante, à qui elle reproche ses changements idéologiques. « J’ai connu sept ans de discipline de parti, que j’ai mal vécues, même si je ne regrette rien. Mon naturel n’est pas de réciter des éléments de langage », a-t-elle également souligné » compile CNews, reprenant dans un articles la réaction de Marine Le Pen sur leurs ondes.

Désormais, alors que le RN n’est pas une option pour Marion Maréchal, reste à observer si elle soutiendra publiquement Éric Zemmour. Après Gilbert Collard, qui a affirmé « l’attendre », et alors que la plupart de ses proches dans la région lyonnaise ont rejoint la campagne de l’ancien journaliste, elle est tout en haut de la liste des personnalités visées pour élargir les rangs de Reconquête.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 08:33 Arnaque : le retour du colis « trop gros »