Speedy Life
Tendances

Mode anglaise : anticonformisme et optimisme bien british !


Mercredi 17 Septembre 2014




Lors de la semaine de la mode de Londres, du 12 au 16 septembre dernier, les créateurs, Sir Paul Smith en tête, ont fait défiler une mode optimiste et anticonformiste. Elle annonce un printemps-été 2015 réjouissant.


Paul Smith Printemps-Été 2015
Paul Smith Printemps-Été 2015
Foisons de couleurs, abondance d’imprimés, graphismes vibrants... Il semblerait que la mode britannique, qui a défilé à Londres jusqu’à hier, soit portée par un certain optimisme, voire par une certaine exubérance. D’ailleurs, dans le Elle « Spécial Beauté », paru vendredi dernier, Edie Campbell, le top britannique et aristocratique, cette association crée en général des mélanges détonants - Jacquetta Wheeler, Cara Delevingne, Stella Tennant, Jane Birkin ou Charlotte Rampling - illustre parfaitement cette mode anglaise décalée, que l’on a pu voir lors de la Fashion Week de Londres.

D'ailleurs, dans Elle, le mannequin anglais Edie Campbell vante ce côté ultra british et posh, cette façon « de plaisanter de manière directe et sans chichis. » À Londres donc, même si le business de la mode est affaire sérieuse, sur les podiums, elle s’est exprimée de façon flash. Avec des évocations imprimées chez Giles Deacon, des graphismes en veux-tu en voilà chez Burberry. Comme si l’amélioration de la situation économique apportait un grand souffle d’enthousiasme et que les pièces virevoltaient. Excentriques donc, de Christopher Kane à J.W. Anderson.

Sir Paul Smith, le chouchou, à sa grande habitude, mais avec un talent total, a revisité le vestiaire masculin. Sur le campus de l’école Central Saint Martins, les mannequins ont parfaitement joué la carte du safari chic. Mais avec des rayures cricket, seersucker ou chambray, des vestes de smoking renouvelées. À coups d’imprimés, de fleurs, de rayures, verticales ou horizontales. On en redemande. Pareil pour les couleurs. À se damner. Du bleu. Ciel, glacier, marine, mélangé à des neutres, des roses poudrés, de la lavande. Décalé, chic, gai. Des vêtements, des attitudes, des silhouettes comme on aime.

Et alors que l’Angleterre est en train de jouer l’avenir de l’Écosse - le vote a lieu demain - aucune inquiétude ne se lisait lors de cette démonstration. Juste de l’optimisme, et ça fait du bien en ces temps troublés qui parfois donnent envie de changer de planète.
 




Dans la même rubrique :
< >