Speedy Life
Tendances

Night Swap : échanger ses nuits


Vendredi 3 Juillet 2015




Entre Airbnb et le « couchsurfing », voilà le « nightswapping », ou le troc de nuits entre particuliers. Le concept fait son chemin.


Night Swap : échanger ses nuits
Devenir nightswapper. Oui, mais encore ? Quel est ce concept ? Il se trouve à l’intersection entre plusieurs tendances participatives. Celles du couchsurfing, devenu une activité lucrative malgré son modèle initial. Soit, le principe « d'assurer un service d’hébergement temporaire et gratuit, de personne à personne », et le succès de sites d’échanges de logements, comme Airbnb. Mais le nightswapping est encore différent.
 
Le concept est plus élitiste que celui du couchsurfing, qui rassemble une communauté de 3 millions de membres à travers le monde, et plus amusant, paraît-il qu’Airbnb. Dans le monde de la consommation collaborative qui ne cesse de grandir, le nightswapping se présente comme une nouvelle option : c’est la première plateforme de troc de nuits entre particuliers. On n’échange plus un appartement mais une nuit. Une nuitée pour ceux qui n'auraient pas compris.
 
Aujourd’hui, l’application regroupe 90 000 membres, disséminés dans plus de 160 pays. Elle s’appuie sur un principe simple : le troc de nuits donc, gratuit et entre particuliers. L’appli NightSwapping offre la possibilité aux particuliers, propriétaires comme locataires, de ne plus payer leur hébergement lors de leurs vacances ou de leur séjour à l’étranger. En s’inscrivant, on peut devenir hôte, rencontrer des voyageurs du monde entier, et voyager sans payer de frais. Pour autant, soyons clairs. Il ne faut pas confondre : l’appli NightSwapping n’a rien de tendancieux. Il ne s’agit pas du site des « infidilités » 2.0 commme Gleeden ! Juste une nouvelle tendance qui fait de la consommation collaborative, un courant de fond.
 

Night Swap : échanger ses nuits