Speedy Life
Lifestyle

Oui, stresser accentue le blanchiment des cheveux


Clarisse Rosius
Lundi 27 Janvier 2020





Une étude réalisée par des chercheurs de Harvard montre qu’il existe un lien entre le stress et la prolifération des cheveux blancs. Publiée dans la revue « Nature », l’étude le prouve par une étude pour l’heure sur des souris.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
On peut vraiment se faire des cheveux blancs. Une étude scientifique réalisée par des chercheurs de l’Université de Harvard le prouve avec des expériences sur des souris. Ils ont publié le résultat de leur travail dans la revue Nature. « Bien que des analyses sur le sujet n’aient pas encore été réalisées sur des êtres humains, les tests sur les rats ont bel et bien révélé un lien entre le stress et les cheveux blancs » commente Daily Geek Show qui a relevé l’information .

« En commençant les tests sur les souris, les scientifiques pensaient initialement que le système immunitaire pourrait être le responsable de l’apparition des cheveux blancs, dans la mesure où il se détraque lorsqu’il est soumis à un stress extrême. Mais ils ont constaté que même chez les souris sans système immunitaire, l’apparition de cheveux gris reste effective sous l’effet de stress extrême » précise le site. 

Pour schématiser les résultats de l’étude, on pourrait dire que les chercheurs ont observé que les réactions chimiques liées à un fort stress on un impact direct sur la pigmentation des cheveux. Dans le communiqué de présentation de ses travaux, le chercheur Ya-Chieh Hsu explique que « Après seulement quelques jours, toutes les cellules souches régénératrices de pigments ont été perdues. Une fois qu’elles sont perdues, vous ne pouvez plus régénérer de pigment. »

Mais bien au-delà de donner un fondement scientifique à une expression populaire qui a fait florès, les chercheurs voient dans cette découverte une première pierre prometteuse. En effet, les chercheurs espèrent ainsi en savoir plus sur les conséquences physiologiques du stress. « Nous avons jeté les bases pour comprendre comment le stress affecte les autres tissus et organes du corps » a expliqué l’auteur. Une démarche essentielle pour trouver des traitements efficaces contre le stress et toutes ses conséquences, des plus bégnines aux plus graves.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Octobre 2021 - 13:31 Le camembert grand remplacé par la mozzarella