Speedy Life
Actu

Par force de loi, les portables sont interdits à l’école et au collège


Clarisse Rosius
Mardi 31 Juillet 2018




Le texte de loi interdisant les portables à l’école, au collège et dans certains lycées vient d’être adoptée par l’Assemblée nationale. Une mesure qui va déplaire aux premiers concernés mais qui était annoncée par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.


Creative commons - Pixabay
Creative commons - Pixabay
Heureusement que les écoliers et collégiens ne votent pas, sinon Emmanuel Macron aurait eu plus de mal à être élu. Une de ses mesures de candidat à la présidentielle vient en effet d’être adoptée avec l’interdiction des portables à l’école et dans les collèges. Certains lycées sont d’ailleurs eux aussi concernés. « Le Parlement a définitivement adopté lundi 30 juillet, par un ultime vote de l’Assemblée, l’interdiction des portables dans les écoles et collèges – voire dans certains lycées –, au cœur d’une proposition de loi La République en marche (LRM), traduisant une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Soutenu par les groupes LRM, MoDem et UDI-Agir-Indépendants, le texte sur « l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissements d’enseignement scolaire », sur lequel députés et sénateurs avaient trouvé un compromis, a obtenu 62 voix pour et une contre » rapporte Le MondeSans pouvoir tellement dire qu’ils sont opposés à la mesure les groupes d’opposition se sont tout de même abstenu critiquant le peu d’efficacité de la mesure ou le coup de com’ de la majorité qui veut montrer que Emmanuel Macron tient ses promesses à peu de frais.

« La proposition de loi interdit l’usage de tout objet connecté (portable, tablette, montre…), dans les écoles et collèges. Il y aura des exceptions « pour des usages pédagogiques », laissés à l’appréciation de chaque établissement dans son règlement intérieur, ou pour les enfants handicapés. Les activités liées à l’enseignement mais se déroulant à l’extérieur, comme le sport, seront aussi concernées » précise le quotidien national.

Si la loi stipule déjà depuis 2010 – par le code de l’éducation – l’interdiction des appareils pendant « toute l’activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur », l’interdiction est désormais élargie. Les lycées qui le souhaitent peuvent de leur côté imposer ce bannissement dans leur règlement intérieur.