Speedy Life
Actu

Par peur d’une nouvelle concurrence, Google demande plus de clémence vis-à-vis de Huawei


Clarisse Rosius
Jeudi 27 Février 2020





Les mesures anti Huawei prisent aux Etats-Unis ont poussé la compagnie chinoise a accéléré la mise au point de solutions pour se passer du système d’exploitation de Google. Un péril qui pousse aujourd’hui la compagnie américaine à plaider pour un desserrement des sanctions du gouvernement américain.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay

Et si les mesures anti Huawei précipitaient l’émancipation du groupe chinois ? La question obsède Google. A tel point, nous apprend Le Journal du Geek que la compagnie californienne a demandé à Washington des dérogations dans les sanctions anti Huawai. En effet, ce qui était à l’origine un mauvais coup pour Huawei pourrait s’avérer être un péril pour Google.

« Bien que la firme soit privée des services de Google sur ses derniers smartphones, Huawei semble bien partie pour continuer sa progression sans la firme de Mountain View. Pour cela, le géant chinois compte développer ses propres solutions, dont un nouvel OS, mais également continuer à améliorer son App Gallery, alternative au Play Store de Google. Pour attirer un maximum de développeurs sur l’App Gallery, Huawei met 3 milliards de dollars sur la table, et envisage de diminuer nettement la commission que la marque s’octroie sur les recettes des applications. Chez Google et Apple, on parle de 30%. Huawei aimerait abaisser cette commission à seulement 15%. La stratégie commence déjà à s’avérer payante, puisque les applications de Twitter et Snapchat sont d’ores et déjà disponibles sur le store maison de Huawei, et que le CEO de la firme vient d’indiquer que Facebook et Instagram devraient suivre très prochainement » résume Le Journal du Geek.

C’est pour cette raison que d’après les médias allemands, Google aurait demandé une dérogation. Car si Huawei parvient à proposer des systèmes pour palier la perte, ce serait alors le début d’une nouvelle concurrence. Paradoxalement, les sanctions accélèreraient ainsi la création d’un nouveau front dans la guerre économique. Une situation qui semble inéluctable tant la Maison Blanche a été catégorique dans ses déclarations concernant Huawei. A quelques mois de l’élection présidentielle, un revirement de la part de Donald Trump dans ce domaine est peu probable.






Rss

Les News