Speedy Life
Lifestyle

Paule Ka, la marque parfaite pour habiller les femmes actives


Mercredi 23 Avril 2014




Beaucoup de femmes, principalement celles qui travaillent et courent après le temps, ne sont pas toquées de mode, mais pourtant élégantes et à la page. La marque Paule Ka, créée en 1987, semble répondre à leurs attentes.


Credit World Fashion Group (Licence Creative Commons)
Credit World Fashion Group (Licence Creative Commons)
Le maître mot pourrait être celui-ci : faciliter la vie des femmes actives. Résultat, Paule Ka, la marque française, crée par Serge Cajfinger en 1987, fait un sans faute : elle offre un vestiaire fonctionnel et raffiné, mais créatif et moderne. Un prêt-à-porter chic, qui met en valeur les femmes en leur donnant de l’assurance.

Dans le cas de Paule Ka, marque éminemment élégante, mais accessible, on ne parle pas aux folles de mode. D’ailleurs, question de bon sens, pour passer un entretien d’embauche, on ne repère pas forcément ce que l’on portera, en regardant les défilés de la Fashion week ! Paule Ka s’adresse donc, selon Serge Cajfinger, le président de la marque, aux femmes qui ont du style, une vie sociale et professionnelle, des parisiennes, mais pas que, « des avocates, des cadres, des galeristes. » Elles sont séduites par les lignes chics, les imprimés, les accessoires parfaits, les vêtements de plusieurs couleurs ou mixant les matières, les robes, et particulièrement les robes trapèzes ou à trois trous, les pantalons nickel, les pulls et cardigans.

Résultat, c’est une clientèle d’habituées et fidèle qui revient saison après saison. Souvent, les clientes sont venues pour la première fois pour trouver une tenue habillée. Devenues adeptes à 100%, elles ont adopté le style Paule Ka, pour les vêtements de tous les jours, les accessoires, sacs et chaussures. La cliente Paule Ka, c’est une vraie femme, doublée d’une cliente intelligente. Elle veut un bon rapport qualité-prix et des collections tirées vers le haut.
D’ailleurs, pour être présent à toutes les occasions, y compris, pour les mariages, Serge Cajfinger, fondateur et directeur de la création, a imaginé une collection, Black Carpet. Une ligne capsule pour laquelle il revisite la robe de cocktail, mais pas que, il y propose une vingtaine de robes, intemporelles, comme sa maison, avec un petit côté Audrey Hepburn.

Pour se faire, en plus du savoir-faire et de l’ingéniosité maison, il n’est pas rare que plusieurs fois par jour, Serge Cajfinger descende de son bureau dans le magasin situé en dessous, rue Saint-Honoré à Paris, pour écouter, décrypter, découvrir ce que cherchent ses clientes.
 




Dans la même rubrique :
< >