Speedy Life
Tendances

Petites cuisines entre voisins


Mardi 29 Avril 2014





Qualifié de Airbnb de la restauration, un nouveau concept basé sur l'achat de plats préparés par ses voisins est en train de voir le jour. Une plateforme au Danemark est déjà en ligne, tandis qu'en France, un site du même type a fait l'objet d'un financement participatif.


Tout comme pour Airbnb, l'économie est un élément fort du concept. Mais en plus, Dinnersurfer, la toute nouvelle plateforme danoise, avance que des repas préparés par des particuliers dans votre entourage seront certainement plus sains que les fast-foods traditionnels.

Plus de 460 cuisiniers de proximité

Depuis sa création, Dinnersurfer, initié par 2 étudiants en commerce et un programmeur, ne cesse d'agrandir sa communauté. Plus de 2900 membres s'y sont ralliés dont 460 cuisiniers qui, potentiellement, vendent ponctuellement ou régulièrement leurs plats faits maison. Le prix moyen d'un plat oscille entre 5 et 6 euros.
 
Pour l'instant limité au Danemark, les fondateurs de ce concept innovant comptent l'étendre à l'étranger, dans les pays anglophones notamment. Pour l'instant, le site est visible en "Beta worldwide".
 
Récemment, une nouvelle fonctionnalité est venue s'ajouter sur le site, qui permet aux cuisiniers d'enregistrer leur spécialité et de notifier les membres des jours où elle sera cuisinée. Auparavant, la seule façon de savoir ce qu'il y avait de disponible était de se connecter en temps réel au site, ce qui est une réelle limite au concept.

Mon voisin cuisine

Autre alternative au fast-food, pour ceux qui s'en lassent, le projet MonVoisinCuisine, récemment financé sur Kisskissbankbank. A la différence de la plateforme danoise, projet ajoute une dimension "solidaire" au concept. Le client commande sur le site et paye le cuisinier mais celui-ci peut venir cuisiner chez le client, d'où la démarche "communautaire". Autre alternative : le client passe prendre ses plats chez le cuisinier "voisin". Ici, l'accent sera davantage mis sur les cuisiniers, qui sont de véritables passionnés. Le site leur permettra de mettre en ligne une vidéo qui les présente en train de cuisiner et des avis de clients seront également publiés.


Toutefois, des questions d'hygiène et d'inspection peuvent se poser puisque les cuisiniers échappent à tout contrôle. De la même manière, comment avoir des infos sur la provenance et la nature des produits utilisés ? Enfin, le concept ne vaut que si les cuisiniers amateurs ne deviennent pas des professionnels. Sinon, cela devient une véritable entreprise...




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 29 Février 2020 - 19:35 Vacances à la montagne : les tendances de 2020